• JUNGLE TROPICAL

    1er Septembre… rien de tel que de lézarder au soleil quand tu sens l’été t’échapper !
    La rentrée s’annonce partout mais pas pour nous 😉

    Je suis allée découvrir la fresque de Filifane à la plage du « Carré Mer » vers Montpellier,
    et j’en ai profité pour piquer une tête !

    Trois jours de travail et de bronzage !

    Le carré mer plage a fait appel au décorateur Christian Collot.
    Lui même a choisi Filifane pour la création d’une fresque de sept mètres sur trois
    sur l’une des façades de la plagette.

    Jungle tropicale est le thème choisi par Filifane, en adéquation avec la décoration du lieu
    aux influences « Out of Africa ».

    Cette fresque, réalisée au posca, toute en ligne, représente bien l’univers de Filifane.
    « Le support bois et la grande surface, ont diversifié mon travail, c’est une grande première.
    J’ai l’habitude de travailler sur des petits formats.
    La plage étant ouverte, de futurs clients sont venus à ma rencontre, bientôt d’autres projets ! »

     

  • montpellier – 7 robes #PP06

    J’ai préparé une série d’articles de Montpellier à Nantes en passant par Toulouse.
    Je te propose de découvrir quelques uns des projets professionnels
    que nos étudiants ont réalisé et présenté lors de leur oral de BTS.

    Voici le sixième et dernier article de cette série après Louise, BénédicteLisaMaelys & Mathilde (clic pour lire !)
    avec Maureen en DG multimédia et son projet sur l’identité de la créatrice de caftans Najoua Fatihi.

    Mais avant, qu’est-ce-que le design graphique option multimédia ?

    DESIGN GRAPHIQUE multimédia

    Le BTS Design Graphique apporte tous les outils nécessaires pour apprendre à travailler sur tous types
    de support de communication, coordonner les étapes de réalisation d’un produit de design graphique
    ou d’une identité visuelle, à partir d’une commande.

    Création graphique sur des supports de communication virtuels,
    dits « du multimédia » sites web, bornes interactives, habillages TV…

    Le BTS offre de multiples possibilités, un large panel de carrières :
    Designer graphique, Infographiste, Directeur artistique,
    Illustrateur graphiste, Chef de projet, Graphiste freelance, Web designer / Graphiste web

    Les deux années d’études du BTS Design Graphique se concluent par le passage de l’examen.
    Les étudiants réalisent un projet professionnel, qu’ils devront présenter lors d’un oral à l’examen.
    Ce projet permet de mettre en pratique leurs compétences et de montrer leurs capacités à s’investir
    dans un projet global tout en étant à l’écoute de leur client.

     

    projet de synthèse, série 6
    caftans marocains
    Présentation

    Najoua Fatihi est une créatrice de caftans marocains :
    des robes élégantes portées lors de grandes occasions (mariages, baptêmes et autres fêtes).

    Elle commence à exercer son activité en 2015 puis ouvre son atelier boutique à Montpellier l’année suivante.
    Elle propose la vente et la location de caftans mais également la création sur mesure.
    C’est dans sa famille, au Maroc, qu’elle apprend la couture selon le savoir faire Marocain et les traditions.

    Ses créations sont faites à la main, elle accorde une grande importance à la qualité, aussi bien du tissu
    et des matières choisies qu’à la réalisation du vêtement.
    Elle revisite les modèles traditionels Marocains en y ajoutant sa touche personnelle, plus actuelle.

    Ses créations disponibles à la vente ou à la location sont consultables sur internet via son profil Facebook.
    Les clientes souhaitant profiter de ses services doivent alors la contacter via son profil afin de convenir
    d’un rendez-vous pour un essayage, un achat ou un emprunt.

    Elle souhaitait mettre en place un site vitrine afin que ses clientes puissent consulter facilement ses modèles.

     

    Projet & axe
    quand la tradition rencontre la modernité

    Comment, à travers la communication, donner envie d’acheter ou louer les créations de Najoua Fatihi ?

    La mission était d’augmenter la visibilité des créations de Najoua Fatihi en utilisant des supports en ligne,
    tout en montrant l’élégance et la qualité de ses créations.

    Comment remettre au goût du jour un vêtement aussi traditionnel que le caftan ?
    Ainsi qu’inciter des nouvelles clientes, les « invitées » d’origines diverses, à s’offrir une tenue traditionnelle,
    et donc ouvrir l’achat aux amies de la famille et se faire plaisir !

    J’ai décidé de travailler sur le mélange de tradition et de modernité que l’on retrouve dans ses créations,
    mettre en valeur le savoir faire traditionel Marocain porté par des femmes modernes dans un environement
    contemporain
    . Des femmes d’aujourd’hui, qui souhaitent être élégante tout en respectant les traditions
    de leur pays et de leur famille.

    Pour cela, j’ai réalisé un photo shoot, je souhaitais que les photos soient très présentes sur le site.
    Elles ont servi pour toute la communication web (site, réseaux sociaux).
    Pour représenter la marque, les modèles sont jeunes, de différentes origines, avec un style très moderne.
    Elles posent avec des robes traditionnelles dans un décor actuel.

     

    Le site est épuré, structuré,
    les créations sont mises en valeur.

    Avoir absolument la vidéo du shooting !

     

    interview
    Pourquoi avoir choisit ce projet ?

    L’été dernier, je sortais de mon stage et mon regard a été saisi par un camion de livraison de caftan Marocain.
    Cet univers m’a immédiatement renvoyé vers différentes pistes créatives.
    J’ai contacté plusieurs créatrices, expliquant mon projet; Najoua Fatihi n’avait aucune communication,
    elle m’a répondu positivement.

    Comment c’est passé la collaboration avec l’annonceur ?

    Najoua Fatihi m’a présenté son travail, son entreprise, son fonctionnement, sa clientèle…
    Nous avons mis en place un brief, je lui ai donné des conseils, préconisé des supports de com’
    pour commencer un logo, des cartes de visites, des cartons prestiges et bien sûr un site,
    ainsi que les réseaux sociaux comme facebook et instagram.
    Elle m’a laissé carte blanche, assez contente, elle a adopté l’ensemble du projet tel quel !

    Quels ont été tes sources d’inspirations ?

    Ma première source d’inspiration a été Vogue Arabia, les photos sont magnifiques avec les caftans
    de grands créateurs. Ainsi qu’Harper Bazaar Arabia dont le shooting photo avec Rihanna
    a donné le ton à la suite de mon projet.

    Yves Saint Laurent fait parti de mes références, le Maroc lui a inspiré de nombreuses collections.
    Ma principale inspiration graphique, pour le logo, a été EL Seed, graffeur français,
    il propose une synthèse entre le ‘street art’ d’occident et la calligraphie orientale sur fond
    de culture arabe ancestrale 
    les «calligraffitis».

    Aujourd’hui après l’obtention de ton BTS,
    comment envisages tu la suite ?

    L’année prochaine, j’intègre le Bachelor Design & Stratégie Digitale.

    Je souhaite approfondir mes connaissances dans le domaine du digital, toujours à l’Esma Montpellier.
    J’apprécie l’école et l’équipe administrative, je connais les enseignants depuis 3 ans maintenant,
    ils sont top et pour moi une valeur sûre

    As tu des projets personnels pour les mois à venir ?

    J’aime travailler la photographie, l’illustration, la typographie, la communication visuelle et la vidéo.
    L’univers de la mode m’intéresse énormément, le stylisme, la photographie, la séance photo du projet pro
    m’a encouragé à poursuivre vers cette voie. 

    Depuis, je me fais plaisir et je multiplie les séances photo

    avec mes amis autour de différents thème : Las Vegas Parano, Néon, Quartier…

    Je travaille aussi pour différents clients, des petites entreprises Montpelliéraines, comme Do Your Paint
    une marque de peinture pour qui j’ai réalisé un logo ainsi que leur communication print.
    Aujourd’hui, nous continuons notre collaboration avec un site !

     

    Merci à Maureen, sa dynamique et sa curiosité.
    Retrouve l’ensemble de son travail sur son behance, ici

  • montpellier – la p’tite phanie #PP03

    J’ai préparé une série d’articles de Montpellier à Nantes en passant par Toulouse.
    Je te propose de découvrir quelques uns des projets professionnels
    que nos étudiants ont réalisé et présenté lors de leur oral de BTS.

    Après l’article sur le projet en DE de Louise, et Bénédicte en DG-print.
    C’est au tour de Lisa, aussi en print, et son projet pour l’association Sibylline,
    avec « La petite Phanie ».

    Mais avant, qu’est-ce-que le design graphique option print ?

    DESIGN GRAPHIQUE PRINT

    Le BTS Design Graphique apporte tous les outils nécessaires pour apprendre à travailler
    sur tous types de support de communication, coordonner les étapes de réalisation
    d’un produit de design graphique ou d’une identité visuelle, à partir d’une commande.

    Création graphique sur des supports de communication traditionnels,
    dits « du print » affiches, brochures, signalétique, packaging…

    Le BTS offre de multiples possibilités, un large panel de carrières :
    Designer graphique, Infographiste, Maquettiste, Directeur artistique,
    Illustrateur graphiste, Chef de projet, Graphiste freelance, Graphiste print…

    Les deux années d’études du BTS Design Graphique se concluent par le passage de l’examen.
    Les étudiants réalisent un projet professionnel, qu’ils devront présenter lors d’un oral à l’examen.
    Ce projet permet de mettre en pratique leurs compétences et de montrer leurs capacités à s’investir
    dans un projet global tout en étant à l’écoute de leur client.

     

    projet de synthèse, série 3
    la p’tite phanie
    Présentation

    Sibylline est une association dont la mission est de secourir des animaux marins en détresse
    sur la côte Atlantique. 
    Leur but est de soigner et de remettre en liberté ces animaux :
    oiseaux marins, dauphins et baleines, tortues, requins…
    quand en France ils sont systématiquement euthanasiés.

    Ce sont des militants pour les animaux avant tout et n’hésitent pas à s’imposer face
    aux autorités pendant les interventions.

    On peut juger de la grandeur d’une nation
    par la façon dont les animaux y sont traités…’ Gandhi

    Projet

    Cette année, ils ont reçu pour un euro symbolique un ancien bateau de pêche,
    qu’ils souhaitent réhabiliter et transformer en bateau-hôpital pour leurs interventions en mer,
    ainsi que l’équiper en matériel vétérinaire.
    Les vétérinaires pourront intervenir sur toute la côte atlantique française,
    rapidement et efficacement et surtout relâcher les animaux dans leur milieu naturel le plus vite possible.

    L’association a besoin d’argent pour ce projet, ils lancent une campagne d’appel aux dons
    par le biais du passeport Odyssée. Il est offert en contrepartie d’un don, et permet de créer un lien entre
    l’association et le donateur
    , de former une communauté autour du projet du bateau-hôpital « la P’tite Phanie ».

    Être ambassadeur de l’océan, ça veut dire parler pour lui et donc s’engager à le défendre.

    axe
    faire des vagues

    L’axe qui a été choisi par l’annonceur est le militant.

    Le but était donc de faire ressortir ce trait de caractère, je me suis rapprochée de l’esthétique mai 68;
    une seule couleur
    pour les visuels, le bleu en rapport avec l’océan, des images simples et fortes
    réalisées en gravure pour donner un aspect tamponné, frappé sur le papier accompagnées de slogans
    ou de phrases qui évoquent l’action et leur cause.

    Le passeport Odyssée est ainsi devenu un bout de papier pour faire des vagues puisque

    c’est avec des petits riens qu’on fait de grandes choses. 

    Par l’achat du passeport (pour la petite somme de 4 euros) nous participons à quelque chose de plus grand,
    le bateau-hôpital et l’éveil des consciences dés le plus jeune âge.

     

    interview
    Pourquoi avoir choisit ce projet ?

    J’ai choisit ce projet parce que travailler pour une association m’attirait beaucoup plus
    qu’un projet autour d’un produit à vendre juste pour l’argent,

    je voulais que mon travail soit vraiment utile
    à une cause qui me tient à coeur. 

    Et comme j’ai beaucoup d’affinités avec l’univers de la mer, de l’océan, je pensais que ce serait plus simple
    pour moi de travailler pour cette campagne de communication.

    Comment c’est passé la collaboration avec l’annonceur ?

    L’annonceur, du moins Frédérique, que j’ai eu par mail et au téléphone le plus souvent,
    était très enthousiaste à l’idée du projet, et nous avons pu échanger toute l’année nos idées, etc..
    L’idée d’un passeport venait d’eux, mais j’ai pu leur donner des directions créatives
    et des conseils au niveau du contenu et de la mise en forme du support, qu’ils ont appréciés.
    Le projet s’est donc monté au fur et à mesure de nos échanges, ensemble.

    Et, si tout va bien, le projet dans son ensemble devrait être imprimé
    et diffusé dans les Landes où ils sont basés.

    Quels ont été tes sources d’inspirations ?

    Pour le premier axe, j’ai mis en avant le côté militant de l’association et me suis donc inspirée des affiches
    de l’atelier des Beaux Arts de Paris surtout, pour les messages militants je me suis inspirée
    de Grapus naturellement.
    Pour l’autre, je me suis appuyée sur un univers plus proche de la bande dessinée, et de l’enfance,
    des tempéraments d’héroïnes comme Princesse Mononoké de Miyazaki, ou Mafalda de Quino.

    Aujourd’hui après l’obtention de ton BTS,
    comment envisages tu la suite ?

    Après l’obtention du BTS, que faire, question difficile !
    Je prends un an pour faire le point, mais pas sans rien faire, je suis en train d’apprendre à coder,
    histoire de compléter mes acquis. 
    Et je me lancer en tant graphiste freelance, en auto-entrepreneur.
    Si ça marche et que ça me plaît, tant mieux, sinon j’ai un an devant moi pour décider d’un autre plan !

    As tu des projets personnels pour les mois à venir ?

    Des projets personnels, comme pendant le BTS j’en ai quelques uns oui.
    Déjà avec le collectif Karbone (article sur le blog, ici) nous sortons notre prochain fanzine d’ici septembre.
    Et maintenant que je suis en Alsace on va essayer de vendre nos éditions ici,
    pour se faire connaître ailleurs qu’à Montpellier !

    Je peins et je dessine toujours autant et je pense en ce moment à une petite édition perso,
    c’est que des plans pour le moment mais je vais y travailler cet été.

     

    Merci à Lisa, sa gentillesse et ses sourires.
    Fais nous signe quand ton actu perso prendra forme ^^