• FOCUS INSTA #PSENA

    Ancien étudiant de l’Esma Toulouse,
    Damien aka Psena nous parle de son parcours, ses projets autour de son amour pour les lettres. 
    Une rencontre, entre le sens d’un mot, son dessin, son caractère; qui rend les créations de Psena
    justes et urbaines.

    Passionnée de design graphique PSENA nous offre ses typos sur mesure sur son compte Instagram.
    Je te laisse le découvrir !

     

    BONJOUR PSENA, PEUX-TU TE PRÉSENTER À NOS LECTEURS
    ET RETRACER TON PARCOURS ?

    Bonjour, Damien aka Psena, 29 ans, toulousain.
    J’ai commencé à peindre grâce à mes potes Antoine et Gauthier, il y a maintenant plus de 10 ans.
    J’ai toujours gribouillé sur mes feuilles de cours, mais rien de sérieux ou potable…
    C’est vraiment le graffiti qui, au fil des années m’a amené à gratter la feuille sérieusement
    afin de tenter de développer une approche singulière.

    Après avoir fait un DUT qui n’avait rien à voir, je me suis laissé une année pour voyager avec mon frère,
    ce qui m’a permis de me recentrer sur ce que je voulais.
    Pour l’anecdote, j’ai postulé pour rentrer en Manaa à l’ESMA Toulouse, depuis un hamac au Cambodge
    devant le Mékong !

    Passionné par le dessin de la lettre, j’ai fait cette manaa avec l’objectif d’effectuer le BTS Design Graphique. 
    Après ce BTS j’ai enchainé sur une Licence pro Graphisme et conception éditoriale à Chaumont
    (le digital ne m’a jamais vraiment attiré, le papier c’est comme la lettre, son aspect en dit déjà beaucoup).
    À la fin de mon stage de licence à Paris, j’ai commencé à travailler en Freelance, d’abord sur Paris
    puis de retour à Toulouse, pendant 2 ans environ.
    En décembre dernier j’ai intégré l’agence de communication culinaire Spatule Prod’,
    dans laquelle j’évolue depuis en CDI.

     

    QUEL EST LA SIGNIFICATION DE TON BLAZE ?!

    C’est le verlan de mon blaze avec lequel j’ai commencé à peindre « Naps » ( les siestes en anglais),
    c’était une période ou j’adorais me taper des grandes siestes, c’est toujours le cas
    mais je suis plus sur une base de micro-sieste après le repas.

     

    COMMENT A ÉVOLUÉ TON GRAPHISME DE LA RUE À L’ÉCOLE 
    ET AUJOURD’HUI DANS LE MONDE PRO ?

    Mon approche du dessin de la lettre a commencé à évoluer dès la manaa, en commençant à aller vers
    le lettering. Mais c’est vraiment en BTS Design graphic, que j’ai évolué, apprenant un peu plus en profondeur
    les bases typographiques que ce soit d’un point de vue historique ou pratique.

    Mais avec du recul c’est en partie grâce à Romy, ma prof d’expressions plastiques à l’époque.
    On devait tout au long de l’année travailler notre univers perso pour créer à la fin de l’année un livre d’artiste.
    Elle m’a pas mal « clashé » sur le fait que la plupart de mes dessins étaient du graffiti même si je tentais
    de m’en éloigner constamment. Ça m’a poussé à développer la lettre avec une autre approche,
    à tester de nouveaux médiums sur de nouveaux supports…

     

     

    Aujourd’hui dans le monde pro, on me fait de plus en plus confiance sur mon délire, par conséquent

    j’arrive de plus en plus à travailler sur des projets
    qui me ressemblent

    et où je peux me faire plaisir que ce soit à mon compte, pour des décos murales ou même au sein de l’agence où j’évolue.

     

     

     

    PEUX TU NOUS DÉCRIRE TON UNIVERS TYPO – GRAPHIQUE ? 
    COMMENT TU AS TROUVÉ TON STYLE ?

    QUELLES SONT TES RÉFÉRENCES ?

    Vous l’avez constaté, c’est le dessin de lettres qui me passionne, c’est donc une base de travail
    dans toutes mes productions.
    Ce n’est jamais évident de définir son univers, j’essaie tout le temps d’évoluer, de tester de nouvelles choses.
    Mais comme dit auparavant, mon approche de designer graphique se ressent très fortement dans
    ma manière de structurer mes compositions typographiques. Je n’aime pas les fioritures, les imperfections.

    Je sais pas si j’ai un style très défini. J’aime évoluer, essayer, expérimenter. Peut être que dans un an
    mon travail n’aura rien à voir. Il évolue depuis des années grâce à des rencontres, des découvertes d’outils, des contraintes liées à des projets…

    Je vous donne pas mal de références actuelles plus bas mais d’un point de vue classique,
    elles passent par des graphistes comme Neville Brody, Herb Lubalin, Théo Van Doesburg,
    forcément le mouvement du Bauhaus.
    Mais les références sont partout que ce soit dans un tag avec un flow de malade, les devantures
    de peintres en lettre, l’architecture ou encore le mobilier.

    La ville qui nous entoure est une source de références inépuisables et en constante évolution.

     

     

    QUEL IMPACT A POUR TOI LA TYPOGRAPHIE ?

    L’esthétique d’une lettre a une puissance tellement incroyable sur le ressenti de ce qu’on lit.
    Comme on dit, on peut écrire 300 fois le même mot avec une esthétique différente à chaque fois,
    il véhiculera 300 émotions différentes.
    C’est passionnant de voir comment elle a évolué avec son temps et ses courants artistiques,
    depuis les premiers idéogrammes jusqu’à aujourd’hui.
    C’est fou de voir tout ce qu’on peut faire, imaginer, à travers ces 26 signes qui composent notre alphabet
    et qui sont l’essence de la transmission, par conséquent de notre évolution.

    QUE T’APPORTENT LES RÉSEAUX SOCIAUX COMME INSTAGRAM
    ET COMMENT L’UTILISES-TU ?

    J’essaie de ne pas me prendre trop la tête avec insta à me dire qu’il faut poster comme ci ou comme ça,
    ou à tel heure, tous les jours… J’ai quand même voulu donner une cohérence visuelle à mon feed,
    l’arrivée du carrousel a permis de faire une photo de couverture chartée et rentrer en profondeur dans chaque projet, production en faisant défiler par la suite.
    C’est uniquement d’un point de vue artistique et pro que je l’utilise (il y a quand même des moments d’égarements avec des stories hors sujet à des heures improbables, tmtc).

    C’est le support qui m’apporte une bonne visibilité, quelques projets indirectement et une grande dose
    de motivation en ayant accès rapidement à une masse d’artistes fous qui vont toujours plus loin.

    Il permet aussi aux personnes qui m’entourent de près ou de loin de savoir ce que je fais plus concrètement. Dire aujourd’hui, je suis graphiste, peintre, graffeur, passionné par le dessin de la lettre, veut tout et rien dire. La plupart des gens ont Instagram, c’est la première chose qu’on te demande quand tu dis que tu dessines
    ou que tu peins.
    C’est une sorte de portfolio facile d’accès que les gens peuvent suivre facilement, contrairement à Behance, Dribble ou un site perso. Ce qui amène forcément à un moment donné à des projets grâce au bouche à oreille. 

    On va pas se le cacher, c’est aussi de la branlette qui fait du bien à l’égo et qui donne de la force.

     

     

    PEUX-TU NOUS FAIRE PARTAGER TES LIENS IG ?!

    www.instagram.com/etienne_renard/ 

    www.instagram.com/rylsee/

    www.instagram.com/club_lettreurs/

    www.instagram.com/saidkinos/

    www.instagram.com/tyrsamisu/

    www.instagram.com/franckpellegrino/

    www.instagram.com/outline_studio/

    www.instagram.com/wwwesh.studio/

    www.instagram.com/owengildersleeve/

    www.instagram.com/atelier_bingo/

    www.instagram.com/tristan_kerr/

    www.instagram.com/benjohnstondesign/

    www.instagram.com/insta_grems/

    www.instagram.com/angeltoren/

    www.instagram.com/pepitecollectif/

    www.instagram.com/rougevertblanc/

    www.instagram.com/jer_hellocollective/

    www.instagram.com/felipepantone/

    www.instagram.com/pheno_feno/

    www.instagram.com/_fortrose_/

    www.instagram.com/guidodeboer/

    www.instagram.com/_nelio/

    www.instagram.com/tomas_lacque/?hl=zh-cn

     

    TA DERNIÈRE EXPO DÉBUT JUIN AU MARCHÉ NOIR PRÉSENTAIT 
    DES TABLEAUX TYPO EN VOLUME ENTRE GRAFFITI ET ABSTRACTION.
    PEUX TU NOUS PARLER DE CETTE DÉMARCHE
    ET DE TON APPROCHE DU LASER ?

    Dans cette expo, j’ai voulu aborder les formats à travers des compositions fortes et très structurées. Comme tu l’as dis, c’est un mix entre les différents styles et approches des lettres que j’affectionne,
    d’où son nom « Hybride ».
    On peut l’imaginer comme une entité qui a un trouble de personnalité multiple.
    Je me suis imposé de travailler la couleur pour une fois. Je suis depuis un moment dans la facilité N&B + doré ou une couleur, c’était un petit défi pour moi de rechercher un nuancier avec lequel travailler qui sortait
    de ce que j’ai pu faire jusqu’à présent.

    Le laser est un outil simple et efficace pour avoir un rendu très propre comme je l’aime
    et me permet de donner du relief à mes créations.
    Il permet vraiment de tester différentes choses rapidement et sur différents matériaux.
    Pour l’occasion, j’ai fait des portes-clés en plexi que je donnais au vernissage, j’ai fait une lampe typographique pendant ma licence, testé des patchs en cuir gravés au laser pour coudre sur du textile. 

     

     

     

    QUELS SONT TES ANNONCEURS ?
    PEUX TU NOUS DÉCRIRE TES DIFFÉRENTES MÉTHODES DE TRAVAIL ?
    QUE CE SOIT POUR UN MUR, UN LOGO OU UN SKATE. 

    Mes annonceurs sont assez variés, ça peut être une salle de crossfit comme une agence immobilière,
    un mur pour un évènement, une déco dans une Start-up, la communication d’une pièce de danse contemporaine, l’identité visuelle d’un coiffeur-barbier.
    Je n’ai pas de secteur dans lequel j’évolue particulièrement.

    Quelque soit la finalité, le projet commencera toujours sur une feuille que ce soit des idées gribouillées
    à l’arrache ou des sketch plus poussés.
    Pour un projet de logo il y aura forcément une partie recherche de référence, moodboard…
    Pour les projets muraux, je le fais si le projet est en accord avec mon univers et si ce n’est pas le cas
    je rentre en discussion avec le commanditaire pour l’orienter vers quelque chose qui me plait.
    Si ça ne match pas, je préfère ne pas faire quelque chose qui ne me plait pas.
    Pour la salle de crossfit par exemple, à l’origine le client me demandait de recopier un mur bien beauf
    d’une salle partenaire, la pire des situations ! 

    QUE PEUX-TU NOUS PARLER DE TES PROJETS ACTUELS ET À VENIR ?

    J’ai vraiment eu de bons retours sur l’expo au Marché Noir, j’ai eu quelques commandes depuis
    et ça m’a motivé à en préparer une autre pour cette fin d’année.
    Je vais me concentrer sur de plus grands formats et apporter un peu de matière, texture, issues des outils que j’utilise comme les brush pen ou le spray ; rapporter un peu vie avec une place à la spontanéité
    qui me manque dans ces dernières prods
    .
    Avec l’acolyte Béni et mon frère Paked, on pense à développer un petit festival d’art urbain sans prétention dans les Landes. À l’instar du zine Lezineki que j’avais fait avec le frérot, l’objectif serait juste de se faire plaisir en regroupant des artistes qui nous font kiffer.

    On pense toujours à faire du textile, comme beaucoup, d’où les tests de gravure sur cuir. 

    Je vais quand même sûrement faire une petite série de tees pour délirer avec des tampons en linogravure.


    En parallèle, je vais sûrement collaborer avec le poto Huit Mains, sérigraphe et créateur de skate maison,
    pour développer une petite marque. Il presse ses propres boards dans son atelier.
    L’objectif dans un premier temps serait de créer l’identité de celle-ci et de faire une première collab sur board.

    Affaires à suivre…

    Damien PAQUIOT
    Design graphique – Lettering
    www.instagram.com/pseeena/
    www.behance.net/DamienPaquiot

     

    Merci Psena pour cette itw passionnée, avec du caractère, du corps & une certaine casse !

  • mes coups de <3 du moment #4

    Voici la liste de mes coups de coeurs du moment, actualités, influences, tendances, phénomènes, …
    En retour j’attends les tiens !!!

    The Dafi Kühne Printing Show™

    Le Dafi Kühne Printing Show ™ est une série de vidéos éducatives sur l’impression typographique.
    Dafi Kühne, graphiste et typographe, basé à Zurich, partage ses recettes d’impression les plus secrètes.

    Une véritable expérience mêlant l’utilisation de l’impression traditionnelle et le graphisme contemporain.
    Un design retour vers le futur !
    Dafi nous propose d’entrée dans son atelier, baby ink twice, et nous explique ses processus de créations.
    Son générique, ses looks bien particuliers, ses expérimentations… je ne parle pas un mot d’anglais
    mais je resterai des heures devant ses vidéos !


    Il utilise une variété d’outils allant de l’ordinateur à la presse manuelle pour l’impression à chaud,
    de caractères en bois et en plomb, de machines de découpe laser, du plexiglas, du linoléum
    et d’une résine plastique coulée à la main…

    L’objectif de Dafi Kühne est tout simplement de trouver les outils adaptés à la réalisation
    de ses idées et repousser les limites de ses conceptions.

    Soit curieux et va aussi voir son site, ludique et électro ici

    RAMS

    « RAMS » est le nouveau documentaire du réalisateur Gary Hustwit sur le légendaire designer Dieter Rams.
    L’un des designers industriels les plus influents de notre époque, et créateur de produits emblématiques
    pour Braun, Vitsœ. Les objets conçus par Dieter Rams ont touché la vie de millions de personnes.
    L’influence de Dieter s’étend également à ses «Dix principes de bonne conception»,
    une liste qui défend la simplicité du design.
    La philosophie de Dieter va au-delà de la simple conception, c’est une façon de vivre.

    « L’homme qui a pratiquement inventé le design de produits de consommation tels que
    nous le connaissons aujourd’hui. » The Guardian
    « Pour quantifier son impact, il suffit de regarder les millions de produits Apple dans nos poches. »
    Fast Company
    « La philosophie de conception de Dieter Rams a façonné la façon dont des générations entières
    envisagent de fabriquer et de consommer. » Wired

    PANTONE 16-1546 Living Corail

    La couleur de l’année Pantone, en 2019, sera le Living Corail.
    Le Living Corail par sa présence dans notre environnement naturel « encourage les activités joyeuses,
    il incarne une expression pleine de légèreté ». 
    Ce ton chaud et accueillant est synonyme de confort et de positivité, mais il peut-être aussi aventureux
    et pétillant suivant différents secteurs de créations !

    Tu peux retrouver les informations autour de cette teinte et la manière de l’utiliser pour tes projets
    sur le site Pantone.


  • SB#3 calligraphie, détournement & typo

    Une semaine banalisée à l’Esma c’est quoi ?

    Une semaine de découverte : ateliers, workshops, sorties, conférences, expo
    Durant cette semaine les élèves de Manaa, design d’espace et design graphique
    expérimentent les arts appliqués sous toutes ses formes.
    C’est l’occasion de découvrir de nouvelles techniques, améliorer sa culture artistique
    et par la suite investir celle-ci dans le processus créatif en studio de création.

    Je me suis donc divisée en trois, la vrai moi, la blogueuse et la prof.
    Nous sommes parties à Nantes, Montpellier et Toulouse à votre rencontre !
    Et je dois dire que tu es drôlement sympa toi l’étudiant, nous avons pu discuter
    et j’ai passé de bons moments en ta compagnie !
    Malgré mes super-pouvoirs de téléportation et d’ubiquité, je ne peux pas tout vous raconter !!!

    Notre créativité s’est exprimée avec beaucoup de liberté !

    calligraphie / toulouse

    La calligraphie est l’art consistant à former les différents caractères d’une écriture de façon esthétique,
    principalement grâce au travail sur le trait, généralement à l’encre.
    L’écriture est un art qui se perd… fini le tracé de belles lettres, sur un beau papier muni d’une plume…
    Sauf pour les amoureux de la calligraphie et nos futurs designers !

    Pour cet atelier autour de l’étude de la lettre, les DG1 étaient encadrés par Alem Alquier.
    Le matin : exercice de familiarisation avec la base, la capitale* romaine,
    une introduction au calame* avec sa fabrication maison et son investigation.
    L’après-midi : application des acquis avec la création de ligatures* ainsi qu’un travail sur les pleins et déliés .
    Et pour finir, la création de son propre message en considérant une économie de moyen.

    *capitale = majuscule **outil : tige de roseau ou de bambou taillé en pointe / bec
    ***ensemble de lettres liées et qui forme un caractère unique. Dans lʼAntiquité le graveur nʼhésitait pas à lier les lettres
    quand cʼétait nécessaire, par manque de place ou souvent à cause dʼun oubli…
    dans ce cas il sʼagit ici de repentirs qui provoquent parfois des effets heureux.

     

    Les étudiants ont gribouillé pendant des heures, à la recherche du geste élégant et technique,
    d’une belle écriture… Le résultat est magnifique !

    « Un atelier très intéressant, qui nous a permis de nous familiariser avec la calligraphie
    et de mieux comprendre la construction des lettres ». Marie

     

     

    détournement / toulouse

    Les manaa ont participé à l’atelier de détournement de magazine avec leurs enseignants Mary Pujol
    et Stéphan Mikolajczak.

    « Le détournement est la réutilisation de slogans, d’images publicitaires, de campagnes de marketing
    pour créer un message différent, souvent opposé au message original.
    C’est une sorte de parodie satirique, qui réutilise ou imite l’œuvre originale.
    Le détournement le plus connu est le détournement publicitaire. » Wikipédia

    Les étudiants croulés sous des centaines de magazines…
    Leur détournement devait faire l’objet d’une réflexion, sur le propos du magazine originiel
    puis sur le nouveau message mis en place.
    Autour d’un objet graphique, le propos est narratif et critique.

    Les thèmes abordés par les étudiants :
    – dictature des magazines,
    – surconsommation,
    – image de la femme dans les revues,
    – discrimination,
    – sexualité…

     

     

    typo / nantes

    Encadrés par Caroline Pelletier, les étudiants ont suivit un workshop de deux jours autour de la création
    d’une pochette vinyle, composée uniquement de typographie.

    L’objectif étant de prendre conscience de la typographie comme signe,
    lire et voir en même temps, composer dans un format contraint (carré),
    prendre en compte les principes de symétrie, ainsi que de se démarquer visuellement.

     

    Je vous mets ici quelques références de graphistes et typographes qui ont une approche visuelle de la lettre :
    David Carson
    Philippe Apeloig
    Paula Scher
    Pierre Di Sciullo
    Neville Brody

    Merci aux enseignants et aux élèves pour avoir partagé leurs photos et leur ressentis.

  • CALENDRIER DE L’AVENT 14 à 25

    une source d’inspiration en cadeau

    Il n’y a pas encore si longtemps, vous receviez au 1er Décembre votre calendrier de l’Avent.
    Souvent une boite en forme de maison avec des fenêtres remplies de chocolats, à ouvrir jour après jour…
    Vingt cinq jours d’impatience !!!

    Je vous propose de reprendre ce concept, UNE SURPRISE PAR JOUR !
    L’idée est de partager avec vous un petit cadeau; de faire une découverte.
    Architecture, graphisme, photo, motion… un designer ou un illustrateur,
    un abonnement à un magazine ou une idée cadeaux en lien avec les arts appliqués.

     

    #14 Pierre Brault

    Artiste, créateur et communicant, Pierre Brault nous propose sa vision poétique de la typographie.
    Il déconstruit les lettres grâce à ses créations en Plexiglas, une fois superposées et assemblées
    cela créé une duplicité de couleurs et de teintes qui jouent avec la lumière.
    « Le but de ma démarche est de réinvestir l’espace urbain en présentant des messages typographiques
    éco-responsables qui dépendent du rythme du soleil ».
    Une de ses dernières création, l’identité visuelle de l’émission « L’info du vrai » sur Canal+.

     

    #15 samuel shumway


     

    Samuel Shumway est un animateur de stop motion, un vidéaste, un concepteur.
    Le designer travaille avec le papier, il fabrique et met en scène des repas en paper cut.
    Des sushis à la pizza, il utilise une multitude de papiers de couleurs différentes
    pour recréer nos plats préférés,  les photographie, les partage via son compte IG.

     

    #16 Mrzyk & Moriceau

     

    A drawing a day keeps the doctor away !
    Mrzyk & Moriceau est un couple d’artistes français : Petra Mrzyk et Jean-François Moriceau.
    Une vision pop, un regard amusé et amusant sur le monde, souvent traitées en noir et blanc du dessin contemporain.
    Leurs dessins se déclinent sur différents supports; stickers, livres, tatouages, générique de film ou encore clips.

     

    #17 arte.fr

    La chaîne culturelle européenne, en français !
    Émissions, séries, fictions, webséries, webdocumentaires, courts…

     

    #18 milk decoration

     

    Style et inspiration pour les tribus contemporaines.
    News déco, design, archi, culture; inspirations, tendances, évasion…

     

    #19 beaux arts magazine

     

    L’art comme vous ne le verrez nulle part ailleurs : expositions, vidéos d’artistes, guides, dossiers et reportages.
    La revue traite de toutes les périodes de l’histoire de l’art, et de toutes ses formes d’expression.
    « L’art imprègne non seulement tous les domaines de la création, mais aussi les produits
    de grande consommation, l’aménagement des villes, les séries télévisées…
    L’art irrigue notre vie quotidienne… » 
    Fabrice Bousteau, rédacteur en chef.

     

    #20 étapes

    Le meilleur du Graphisme et du design !
    Étapes est une revue bimestrielle spécialisée dans le graphisme,
    le design, l’image et la création.
    Elle traite de tout ce qui constitue la communication visuelle,
    qu’elle soit imprimée ou multimédia, et offre à ses lecteurs
    un panorama de l’actualité du design graphique international :
    affiche, édition, typo, identité visuelle, packaging, sites Web, 3D,
    actualité des réalisations publicitaires, avis de professionnels, etc.,

     

     

     

     

    #21 isaac cordal

     

    Street sculptures, avec le simple geste de la miniaturisation et du placement,
    Isaac Cordal étend l’imagination des piétons qui trouvent ses sculptures dans la rue.
    Ses petites figurines humaines de 15 cm environ sont fabriquées en béton
    puis installées et photographiées dans le paysage urbain…
    La précarité de ces statuettes anonymes, à la hauteur de la semelle des passants,
    offre une vision triste et cynique de notre société.
    Sources : cementeclipses.com

     

    #22 POP MY EYES


    Curation + Creation + Collaboration | ART 👁 CULTURE 👁 AWESOME SHIT
    Coupler la photographie avec les images des magazines de mode, de pop culture ou encore des œuvres d’art Photoshopées, voici la nature du compte Instagram @popmyeyes, le Pop art à son apogée.
    Subtilement méchant, aux couleurs aveuglantes, le compte varie ses choix,
    une expérience visuelle qui pique !

     

    #23 l’atlas

    Jules Dedet, plus connu sous le nom de  L’Atlas, est un artiste français.
    Fasciné par l’écriture, il part étudier la calligraphie traditionnelle dans différents pays.
    A la recherche d’une certaine pureté tant dans la forme que dans le choix des couleurs utilisées,
    L’Atlas exprime à travers son art la philosophie asiatique de la dualité comme source de complémentarité.
    Une signature unique et universelle inspirée du labyrinthe, un motif récurrent dans ses œuvres.
    Dans chacune de ces œuvres, on peu lire un mot, plus au moins dissimulé. 

     

    #24 shusaku 1977

     

    Shusaku Takaoka est un graphiste japonais qui s’est fait remarquer pour ses nombreux collages Pop,
    souvent décalés, humoristiques ou encore critiques.
    Des photomontages décalés de scènes de vie actuelles avec des oeuvres d’art.
    Ses créations dénoncent notre mode vie consumériste et ultra-connecté, culte !

     

    #25 J’ai tant rêvé !

    Parce que la publicité peut-être touchante, pertinente et magique.
    La romance n’est pas morte !
    Merci à cette agence qui rêve et croit encore aux jolies choses ^^

  • webséries à ne pas rater !

    Découvrir ou re-découvrir l’histoire d’une typographie, du street-art ou d’un livre
    de façon rapide et ludique, dynamique et illustrative.

     

    Sacrés caractères !

    Une websérie de 12 films courts sur des polices qui ont du caractère !
    Tous les jours nous sommes en contact avec des milliers de caractères typographiques différents.
    Cette présence s’est renforcée avec la multiplication des écrans qui nous entourent.
    Découvre, les origines et les histoires surprenantes d’une sélection des « sacrés caractères »
    les plus emblématiques.

     

    Culte – Lecteurs sous influence

    Un roman peut-il changer la vie de ses lecteurs ?
    Un roman peut-il faire évoluer la société ?
    Des œuvres classiques aux contemporaines, de « Sur la route » à « Harry Potter« ,
    Arte propose 15 épisodes animés. Qui dévoilent sans spoiler la passion, le trouble, la dévotion
    ou le scandale que 15 romans ont provoqués sur la société.
    Ces web série sont traitées sous des angles singuliers, culturels, et incitent à l’échange
    entre différents univers créatifs.

     

    CECI N’EST PAS UN GRAFFITI

    Cette web-série d’Arte Creative raconte l’histoire du street art.
    « Ceci n’est pas un graffiti » propose une traversée de l’histoire du street art claire, documentée et pertinente,
    à travers différentes thématiques (le street art au féminin, les murs, les foires…)
    et autour de nombreux témoignages d’acteurs de la culture urbaine.

     

    Sources : France Culture et Arte.tv

  • 5 insta à suivre… #2

    Instagram est l’un des réseaux sociaux les plus efficaces pour les designers.
    Basée sur l’image, tu captures et partages le monde qui t’entoure, post tes influences,
    ton travail, tes coups de coeur…

    Nouvelle rubrique de cette rentrée, voici le #2 article qui te propose
    une liste de comptes inspirants, intéressants et innovants.
    Graphisme, architecture, illustration, dessin, typographie, motion-design… 

    #instamood

     

    moreandmore_ltd

    Un studio de création en motion design et 3D basé à Londres, fondé par Carl Burgess et Tom Darracott.
    Un ton distinctif et inattendu, basé sur le mouvement.
    More and more utilise de nouvelles technologies pour créer une communication visuelle
    tournée vers l’avenir.

    ligature.ch

    LIGATURE.ch est une publication en ligne pour le design, la culture et la création visuelle.
    Dirigé par le studio Bähler Moya (duo de designers, Dennis Moya et Tiffany Bähler).
    L’IG est l’extension du site qui propose : interviews, design, design graphique,
    design industriel, photographie, illustration et création de caractères.
    Un regard sur une création riche et vivante.

    ad_magazine

    AD met en avant le travail d’architectes et designers renommés, ainsi que le meilleur de la culture,
    des voyages, de la déco…
    Une source d’inspirations sur les tendances du design.

    popmyeyes

    Curation + Création + Collaboration | ART 👁 CULTURE 👁 IMPRESSIONNANT
    Une véritable expérience visuelle, ça va piquer ! (tes yeux et pas que…) 
    Une galerie de photos, collages, artistes, etc…; absurde, comique, abstraite, etc…
    un IG pop culture aux couleurs aveuglantes.

    JULIE VERHOEVEN

    Julie Verhoeven est connue pour son travail d’illustratrice et de designer de mode,
    mais sa pratique est interdisciplinaire.
    À mi-chemin entre les peintures d’Egon Schiele et l’univers d’Alice au Pays des Merveilles,
    entre illustrations, installations vidéo et la performance.
    Les inspirations de l’artiste donne naissance à un univers psychédélique et coloré.

  • 5 insta à suivre… #1

    Instagram est l’un des réseaux sociaux les plus efficaces pour les designers.
    Basée sur l’image, tu captures et partages le monde qui t’entoure, post tes influences, ton travail,
    tes coups de coeur…
    Voici une liste de comptes inspirants, intéressants et innovants.
    Graphisme, architecture, illustration, dessin, typographie, motion-design… 

    Une nouvelle rubrique à suivre !

    jessica walsh

    Directeur artistique et concepteur Jessica Walsh collabore avec Stefan Sagmeister
    un designer graphique et typographe remarquable, au sein de leur agence Sagmeister & Walsh.
    Basée à New York, elle post son journal. Son style combine la photographie,
    sa passion pour la couleur et la typographie, ses influences artistiques et surréalistes.

    MilK Decoration

    MilK Decoration est un magazine haut de gamme, son instagram propose des inspirations ainsi
    qu’une actualité déco & design.
    Contemporain, urbain, cosmopolite et connecté !

    JR

    JR est un artiste contemporain français.
    Grâce à la technique du collage photographique il expose librement sur les murs du monde entier,
    dans une galerie à ciel ouvert, attirant l’attention de ceux qui ne fréquentent pas (ou ne peuvent pas)
    les musées habituellement.
    Son travail mêle à l’art, l’action, traite d’engagement, de liberté, d’identité et de limite.

    jean jullien

    Jean Jullien est un graphiste français.
    Inépuisable, pour lui dessiner au quotidien est une nécessité.
    Ses dessins sont communicatifs, ludiques et pertinents, son style influencé par la BD, épuré,
    le ton critique et humoristique.
    Ses réalisations présentent une ligne conductrice illustrée avec laquelle il joue et multiplie les supports
    de création (affiches, photographies, films, installations, etc…)

    36 days of type

    36days est un projet qui invite les designers, les illustrateurs et les artistes visuels
    à exprimer et partager leur point de vue sur les lettres et les chiffres de notre alphabet.

    36 jours de créativité agitée, où les participants sont mis au défi de concevoir une lettre ou un numéro
    chaque jour, entraînant la représentation d’un même symbole à partir de plusieurs points de vue différents.
    Un espace de création autour de la typographie et de ses possibilités graphiques infinies.

     

  • ATELIER GRAVURE – rencontre

     

    roquedur-atelierLa suite de l’Atelier gravure – Expérimentation,
    nous fait voyager dans l’univers de Marc Granier,
    artiste, graveur, typographe et éditeur des éditions Monteils
    à Roquedur dans les Cévennes.

    Nous rencontrons un homme généreux, passionné,
    sensible et délicat face à la manipulation du papier.
    Il nous accueille chez lui dans une grande pièce à vivre
    « pour les copains qui passent »,
    et nous fait visiter son atelier typographique, installé au fond
    du jardin, encastré dans la verdure et le paysage.
    Les couleurs sont automnales, la pluie rend les paysages brumeux,
    il fait frais.
    Une journée parfaite pour la gravure !

     

    Marc nous décrit la gravure en quelques mots :
    curiosité, patience, expérimentation et pugnacité.

    Au cours de la journée, Marc fait remarquer aux élèves que la gravure ne s’apprend pas dans les livres,
    elle se pratique. Il ne faut pas lâcher, si tenir, expérimenter encore et encore…
    Un jour tu comprendras, un déclic, tu seras happé par cet investissement sans espace ni temps…
    au profit de ta créativité.

    La classe de design graphique 1ère année est diviser en deux :
    un groupe va creuser à l’atelier gravure sur bois et
    un l’autre va presser à l’atelier typo.
    Et l’après-midi s’inverseront.

    LE BOIS

    Le premier groupe est divisé en 2 (7 élèves) pour travailler sur leur plaque de bois.
    Le thème est libre.
    L’approche du matin et celle de l’après-midi sont radicalement différentes.
    Le groupe du matin initie le projet en fragmentant de manière aléatoire la planche.
    Le thème de la nature est lancé. Chacun grave une à plusieurs parcelles.

    L’après-midi donnera naissance à des gravures réfléchies en amont sur différents thèmes
    et réalisées en toute complicité et décalage !
     
    Les copeaux s’amoncellent, une bonne odeur de bois se fait sentir.
    L’ambiance est conviviale, taquine et bon enfant !

    Les élèves comparent avec les différents médiums qu’ils ont pu travailler en cours.
    Certains ont plutôt une préférence pour la linogravure, plus facile à travailler.
    D’autres apprécient le bois, il se travaille de manière brute-primitive, à l’instinct.

    Il y a une certaine harmonie à travailler en commun,
    même si certains n’apprécient pas forcément…l’intention de l’un, le motif de l’autre !
    Tout le monde a été dans une belle dynamique de travail, enrichissante pour chacun.
    Et le résultat est surprenant !
    Chaque étapes de révélation du travail est une surprise,
    nous sommes conquis par chaque projets !!!

    _mg_0018
    _mg_0025
    _mg_0028
    _mg_0038
    _mg_9995
    _mg_9998
    dsc_0552
    img_5263
    imgp4704
    imgp4708
    imgp4713
    imgp4717

    C’était creusant ! ironise Eunice

    repas

    Ce qui introduit l’heure du repas.

    Une grande tablée conviviale serrée, chaleureuse,
    commune, gourmande ou pas !

    repas-2

     

     

     

     

     

     

    La typo

    L’atelier typographique de Marc ressemble à la caverne d’Alibaba, une merveille !
    Une atmosphère expérimentale s’empare des élèves dès le pas de la porte.
    L’atelier regorge de polices de caractères, de différentes presses, de matériel technique,
    d’encres , d’essais, de gravures, etc…
    Le choix des caractères est immense, Marc a racheté la plus grande partie de son atelier à une ancienne imprimerie.

    Les élèves sont sont venus à l’atelier typo avec leurs gravures travaillées précédemment
    en cours avec Mme Jamme.

    Marc nous explique comment utiliser les casses (minuscule = bas de casse, capitale = haut de casse)
    et les divers éléments (lingotier, composteur, presses) pour composer un mot, une phrase, un texte.
    La composition c’est un choix de caractères et de mise en page et surtout de la patience,
    la gravure implique de nombreux essais, la répétition dans le geste.
    « Il y a des ratés très intéressants, ben oui ! » lance Mme Jamme.
    Le résultat une empreinte laissée sur le papier, un aspect authentique et unique.

    C’est partie pour une exploration typographique,
    y’a plus qu’à jouer !

    La grande difficulté de cette approche typographique est bien sûr la technique de composition,
    de gauche à droite et à l’envers… toute une histoire !
    J’entend des « Argh » « Euh » « Grr »… une question de logique,
    Marc vient à notre rescousse et tout rentre dans l’ordre !

    _mg_0083-2
    _mg_0086
    _mg_0087
    _mg_0095
    _mg_0096
    _mg_0099
    _mg_0101
    _mg_0105
    img_5240
    img_5245
    imgp4719
    imgp4721
    imgp4722

    Les étudiants sont heureux de cette journée.
    L’atelier était enrichissant et libre, la créativité était de mise.
    Ils ont découvert un lieu acceuillant, chaleureux où l’on se réchauffe près du poêle.
    Les élèves repartent avec des souvenirs plein la tête
    et surtout une approche graphique qui leur servira pour des futurs projets.