• LES ATELIERS PRÉPA ENTERTAINMENT : #2 volume

    L’année scolaire 2018-2019 est finie… mais je tenais à mettre en lumière les différents ateliers
    dédiés aux Prépa Entertainment. 
    L’an dernier, la Manaa classique a expérimenté quelques changements, pour se diviser en Prépa Design
    et Prépa Entertainment 3D. 
    Ces années prépa ont été spécifiquement pensées pour préparer au mieux  les étudiants
    vers leur future formation. 

    La Prépa Entertainment reprend les apprentissages fondamentaux de la Manaa
    et propose des ateliers spécifiques au domaine du cinéma d’animation.
    Ces modules – Design Graphique, Photographie, Séquence et Volume – se déroulent un semestre.

    Nous commençons cette série d’article avec l’atelier séquence sur l’Esma Nantes, avec Benjamin Deyries.

     

    VOLUME

    Le module volume propose la découverte et l’acquisition de techniques permettant de construire,
    structurer, sculpter, modeler formes et matières.

    Au cours du semestre les étudiants vont expérimenter divers matériaux : fil de fer, carton, plastiline et argile. Je propose pour chaque matériau un sujet qui s’étalera sur environ trois semaines. 

     

    MODULE 1
    Le premier module aborde les techniques du fil de fer, les étudiants travaillent sur le sujet de l’insecte.
    Je montre des techniques de découpes, de torsions et d’attaches. Puis les élèves se documentent
    sur l’insecte choisi, ils  le dessinent sous plusieurs angles (dessus/ profil/ perspective) et organisent
    un schéma de construction avant de passer à la fabrication. 

    Cet exercice permet aux étudiants d’apprendre à décomposer les volumes, à étudier les proportions
    et la silhouette d’un sujet, sans avoir la possibilité matérielle de se perdre dans les détails.

    MODULE 2
    L’approche est assez similaire pour le module du matériau carton, dans lequel les étudiants doivent fabriquer une chaussure.
    Ils vont une nouvelle fois se documenter, analyser les formes par le dessin, planifier les principales étapes
    de fabrication et prendre des mesures.
    L’objectif de cet exercice est d’apprendre à analyser les courbes de la chaussure grâce à la technique
    des coupes
    qu’ils devront par la suite fabriquer.

    Les deux derniers matériaux abordés, utilisent la technique du modelage.

     

    Le module modelage m’a permis d’avoir une première approche sensorielle de la 3D.

    L’exploration par le toucher me semble indispensable
    à l’élaboration  d’une représentation mentale d’un objet.

    Ce module m’a aussi permis de transposer des compétences 3D au dessin.
    J’ai trouvé très structurant de construire un objet en 3 dimensions avant de me lancer en informatique
    dans un espace plus abstrait.
    Marion Machelard

    MODULE 3
    Dans le module sur la plastiline, je leur propose de modeler une tête synthétisée en plans.
    Cet exercice permet de comprendre la structure de la tête, de dessiner les repères des plans principaux
    du visage
    , et d’apprendre à travailler sous tous les angles.

    MODULE 4
    Enfin, dans le dernier module concernant l’argile, les élèves modélisent leur main d’après
    une série de photos.

    Ces exercices permettent d’aborder les notions anatomiques et de faire le lien avec les cours de dessin.

    A travers cet atelier modelage,

    j’essaie d’aider les étudiants à développer
    une rigueur dans la préparation

    (documentation/ dessin) mais aussi une exigence dans l’analyse des formes.
    J’enseigne également la modélisation informatique en 1ere année d’animation 3D.
    Le travail de la matière, les techniques informatiques sont différentes mais les notions d’analyse
    et de compréhension des formes restent les mêmes.

    Cette première année d’enseignement en Prepa Entertainment fut très intéressante.
    Ayant travaillé sur des films d’animation volume en tant que décorateur par le passé,
    je retrouve le plaisir lié à la matière, la fabrication et la manipulation des outils traditionnels. 
    De plus, les échanges avec les étudiants furent agréables et ils ont fait preuve d’une bonne implication
    dans les projets de cet atelier. 
    Je suis donc heureux de pouvoir les retrouver depuis la rentrée pour leur enseigner la modélisation 3D
    dans la section d’animation !

  • SB#2 MODELAGE

    Une semaine banalisée à l’Esma c’est quoi ?

    Une semaine de découverte : ateliers, workshops, sorties, conférences, expo
    Durant cette semaine les élèves de Manaa, design d’espace et design graphique
    expérimentent les arts appliqués sous toutes ses formes.
    C’est l’occasion de découvrir de nouvelles techniques, améliorer sa culture artistique
    et par la suite investir celle-ci dans le processus créatif en studio de création.

    Je me suis donc divisée en trois, la vrai moi, la blogueuse et la prof.
    Nous sommes parties à Nantes, Montpellier et Toulouse à votre rencontre !
    Et je dois dire que tu es drôlement sympa toi l’étudiant, nous avons pu discuter
    et j’ai passé de bons moments en ta compagnie !
    Malgré mes super-pouvoirs de téléportation et d’ubiquité, je ne peux pas tout vous raconter !!!

    Notre créativité s’est exprimée avec beaucoup de liberté !

    Nantes

    L’objectif de l’atelier : faire le lien entre les cours de dessin d’anatomie et le volume.
    Encadrés par Benjamin Deyries, les étudiants ont réalisé chacun une tête aux proportions réalistes.

    L’ambiance est studieuse, captivée et enthousiaste.
    La plupart des étudiants inscrits à l’atelier se destinent à la section animation 3D,
    ils sont ravis par cette première approche, investis et gonflés à bloc pour les mois suivants !

     

     

    montpellier

    Un atelier en deux temps :
    Initiés par les professeurs d’expression plastique, Magali Lefèvre et Marion Jourdes, les visites aux musée
    des moulages et musée Fabre été accompagnées par l’ensemble des enseignants de Manna.
    Découverte et occasion pour les étudiants d’observer, tourner autour, et dessiner de l’antiquité à Rodin !

     

     

     

    Appréhension de la matière, travail par addition et soustraction, émergence de la forme
    dans la matière brute.
    Suite à notre visite du musée des moulages; l’atelier à duré 4H durant lesquelles, à partir d’un bloc d’argile
    les étudiants ont pu appliquer la volumétrie de la figure dans l’espace.
    Ils pouvaient s’appuyer sur leurs croquis du musée des moulages ou laisser libre cours à leur imagination.
    L’idée était de manipuler la matière, modeler la forme, et l’observer de toute part,
    en travaillant sur l’expressivité de la forme.

     

    Les élèves ont apprécié la régression à mettre les mains dans la matière, faire corps avec elle
    et en faire émerger quelque chose !!!
    La technique étant additive et/ou soustractive, on peut faire et défaire autant que l’on veut.
    La magie étant de voir une forme élaborée s’extraire de la matière brute.

    « J’ai adoré cet atelier car nous n’avions pas de sujet imposé, nous pouvions vraiment nous exprimer librement et faire ce qui nous passait par la tête. J’ai beaucoup aimé avoir devant mes yeux mon projet en 3D en non en 2D à plat sur une feuille. » Yoann, Rubens

    « On en voulais plus ! À la fin de l’atelier notre curiosité était captivée.
    C’était une découverte bien trop courte, nous en voulons encore ! » Alexandre, Durer

     

    Merci aux enseignants et aux élèves pour avoir partagé leurs photos et leur ressentis.

  • montpellier manaa – semaine banalisée décembre 2016

    Cette dernière semaine de décembre fût pour les manaa une semaine de découvertes et d’ateliers.
    Une semaine ressentie comme enrichissante, ludique et relaxante !

    LUNDI

    Sortie à la Caverne du Pont d’Arc.
    Nous nous sommes retrouvés avec les 5 manaa à la Grotte Chauvet, en Ardèche, au coeur de la nature.

    Ce qui nous à frapper, c’est l’architecture extérieure très contemporaine, angulaire,
    seule au milieu de la nature, un petit côté science fiction !
    Notre immersion dans la grotte n’en s’aura que plus spectaculaire.

    La reconstitution a pour but de préserver et conserver le site d’origine.
    Elle nous permet une belle visibilité des oeuvres, car en réalité nous ne pourrions les admirer d’aussi près.

    La visite commence, nous sommes munis d’écouteurs, dans notre bulle, le guide chuchote presque.
    Les lumières sont tamisées, les couleurs douces.
    L’atmosphère est fragile, fascinante.
    C’est un spectacle géologique, vivant, naturel, technique et historique.

    A la sortie, il y a ceux qui ont trouvé qu’il manquait « un petit quelque chose »,
    que nous n’avions pas assez de liberté spatiale.

    Et ceux qui ont trouvé ça grandiose.

     
    img_5996-2
    img_5690-2
    img_5638-1-2
    img_5638-1
    fullsizerender-3

     

    fullsizerender-2
    img_5615-2
    img_6012-2
    img_6032-2
    img_5636-2

     

    MARDI

    Tout d’abord, la Fac Paul Valéry où les élèves ont pu observer les moulages du musée, faire des croquis,
    regarder l’anatomie des personnages et leurs positions parfois particulières.

    Puis la visite de l’exposition « l’Art et la Matière » au Musée Fabre qui invite
    « Le visiteur à appréhender les moulages du bout des doigts et à vivre une expérience nouvelle,
    intime et sensorielle des collections du musée. »

    Côme nous en dit quelques mots : « objets de rires et de découvertes étranges;
    la consistance du verre peut en réalité être une pierre lisse,
    ou des balles de plastiques rebondissantes peuvent rappeler la texture de toiles d’araignées ».
    Pour finir un tour dans les salles de l’exposition permanente,
    découvrir ou redécouvrir Pierre Soulages
    et ses toiles abstraites « noir-lumière » ou « outrenoir ».

    20161214_174140
    fullsizerender-1-2
    fullsizerender-2-2
    fullsizerender2
    fullsizerender-3-2
    img_1790

     

    JEUDI

    La conférence dEdouard Marpeau, professeur à l’Esma Toulouse
    et graphiste à l’Atelier Spark, sur l’histoire du logo.

    L’histoire du logo, l’importance des marques et ce qu’elles représentent ainsi que l’évolution de celles ci et de leur logo,
    avec des petites anecdotes !
    Par exemple, en 1971 Caroline Davidson a conçu le logo de Nike pour 35$
    avec comme signe une aile d’Athena stylisée.
    Nike se reconnaît actuellement par son simple signe ce qui est très rare pour une marque.

    C’EST QUOI UN LOGO ?
    Le logo à la base c’est surtout le système typographique,
    aujourd’hui un logo c’est une typo, le nom de la marque, associée à un signe.

    Les manaa et les BTS DG ont apprécié ce bon moment et cette façon d’apprendre.
    Et remercient Edouard pour sa passion.

     

    vendredi

    Atelier modelage, les Manaa expérimentent l’argile toute la journée
    sous les conseils de leurs professeurs d’expression plastique et de dessin.

    Une journée très créative autour d’un nouveau médium

    Les étudiants ont apprécier le contact, le toucher.
    Certain ont découvert un nouveau moyen et en rapport avec la 3D.
    Un travail qui demande de la concentration, les élèves en redemandent !

    img_6149-2
    1
    img_5741-2
    2
    img_6133-2
    4
    img_6150
    img_6151-2

     

    Merci à Côme et à tous les élèves qui m’ont envoyé leurs photos 🙂
    Merci à Me Jourdes et M. Soen