• LES QUESTIONS QUE TU TE POSES à la RENTRée

    C’est la rentrée à l’ESMA, une nouvelle école, des études supérieures… tu ne sais pas vraiment où tu mets les pieds.
    Tu te poses un grand nombre de questions… je vais essayer d’y répondre ! 
    Cette année de Prépa Design ou Prépa Entertainment, sera une véritable aventure, riche d’apprentissage
    et de rencontres.

    EST-CE QUE JE VAIS TENIR LE RYTHME ENTRE COURS, RENDUS
    ET VIE PERSONNELLE ?

    On ne va pas se mentir… La charge de travail demandé par l’ensemble des enseignants est assez abondante !
    Une bonne organisation est la clé du succés !!!
    Il te faut travailler dès le début et régulièrement pour ne pas prendre de retard !
    L’idéal est de faire un planning de travail par semaine, de s’y tenir et évidemment ne pas travailler sur
    les rendus au dernier moment… car intégrer, mûrir et digérer le sujet sont des étapes très importantes.

    L’article 5 ASTUCES POUR ORGANISER SON TRAVAIL peut déjà te donner quelques pistes d’organisation.

    Pour que tes projets soient menés de la meilleure manière, tu dois absolument échanger avec ton enseignant durant l’atelier. Et pour cela, il te faut travailler régulièrement sur celui-ci !

    Tu es aujourd’hui dans l’école de ton choix, tu vas pouvoir t’épanouir et vivre ta passion.
    Les projets sur lesquels tu vas travailler vont t’enthousiasmer !

    MON NIVEAU DE DESSIN, VA-T-IL ÊTRE SUFFISANT PAR RAPPORT
    AUX AUTRES ?

    Pédagogiquement, il n’y a aucun intérêt à mettre la comparaison en avant…
    Mais dans ta tête, c’est bien LA question que tu te poses.

    Certains étudiants arrivent d’un bac arts appliqués où ils ont toujours dessiné, d’autres sortent d’un bac scientifique ou changent d’orientation… Il y a donc des différences de niveaux.
    Tu n’as jamais dessiné ou tu n’es pas vraiment bon ? Ne t’en fais pas, tu es là pour apprendre
    et tu vas être stupéfait de tes progrès, même s’ils n’arrivent pas assez vite à ton goût.

    Tes enseignants sont là pour t’apprendre et te donner des astuces; il est question de technique,
    mais aussi d’observation et surtout de pratique et de patience !
    Il faut t’entraîner, demander des conseils, mais aussi te tromper, c’est comme ça qu’on apprend !

    J’AI PEUR DE NE PAS COMPRENDRE LES SUJETS
    ET DE NE PAS ÊTRE CRÉATIF…

    En ce qui concerne la compréhension des sujets, tes enseignants vont décortiquer chaque nouveau projet et te faire découvrir des références artistiques en lien avec celui-ci.
    Si tu ne comprends toujours pas, pas d’inquiétude, il suffit de demander ! Ton enseignant est là pour prendre le temps de te réexpliquer, si nécessaire.

    Rester dans un état d’esprit créatif est parfois difficile, le secret est d’être curieux !

    Voici quelques conseils :
    1- Être ouvert d’esprit; ne sois pas fermé aux nouvelles idées, aux expérimentations. Lâche-toi !

    2- Faire des recherches personnelles; étudier chaque référence que l’on va te donner de manière approfondit.
    Lire plusieurs articles sur la démarche artistique, de l’artiste, architecte ou graphique. Allez voir son site officiel et s’abonner à son compte sur instagram, s’il est toujours de notre siècle !
    Cette démarche va nourrir ta culture artistique et va développer ton esprit critique.

    3- Avoir toujours avec toi un carnet, pour noter et dessiner, annoter et coller.

    4- Pratiquer, pratiquer, pratiquer !

    5- Rechercher de nouvelles expériences; allez voir une nouvelle exposition, un nouveau film et surtout explorer des univers qui ne sont pas encore les tiens.

    6- S’entourer de tes camarades, des anciens et de tes enseignants. 

    La créativité ne tombe pas du ciel, ne te touche pas comme la foudre, elle se travaille.
    La créativité c’est des liens qui se créaient autour d’une idée, un cheminement pertinent qui
    en devient évident !

    QU’EST-CE QU’ON APPREND ? EN QUOI CONSISTENT LES COURS ? 

    Tu arrives dans l’enseignement supérieur pour une année préparatoire en arts appliqués. 
    Cette année te fait entrevoir toutes les possibilités d’orientation au sein de l’école, et au-delà.
    Les enseignants t’accompagnent et te conseillent selon ta personnalité, tes envies et tes qualités.  

    Certains étudiants arrivent sans aucune idée de la filière qu’ils souhaitent emprunter l’année suivante, d’autres découvriront une matière pour laquelle ils vont se passionner et s’orienter. 

    Cette année préparatoire, te permet de matérialiser et de construire ton futur avenir professionnel.
    Plus précisément, en prépa, l’objectif est d’explorer de nouveaux enseignements tel que l’histoire de l’Art, l’expression plastique, les ateliers spécifiques (design graphique, design d’espace, volume, etc) et surtout
    les techniques (dessins, médiums, etc.).

    Dans les ateliers spécifiques, tu vas intégrer une méthodologie de travail basée sur des références en lien avec le projet. Tu vas développer une réelle démarche de recherches, qui aboutira sur des idées fortes et en lien avec une argumentation professionnalisante. 

    Ce qui répond à une autre question : EST-CE QUE JE VAIS TROUVER MA SPÉCIALITÉ ?
    Oui ! Grâce à l’ensemble des cours et des ateliers, des conseils, mais aussi des workshop (gravure, photo, argile, etc.) et des conférences, tu pourras facilement prendre une décision et affirmer ton choix !

    Voilà ! J’espère avoir réussi à répondre à tes questions et t’avoir rassuré (?!)
    Cette année de prépa est une belle année que tu n’oublieras jamais, tous les anciens te le confirmeront !!!

     

    Merci à tous les étudiants qui m’ont aidé pour cet article 😉

  • #gettymuseumchallenge

    Pour tromper l’ennui durant le confinement, le Getty Museum a proposé de reproduire chez soi
    des chefs-d’œuvre avec les moyens du bord !
    Un très bon moyen pour stimuler l’imagination et la créativité de nos étudiants !

    Me Barthe, enseignante d’Histoire de l’Art, a mis au défi les Prépa Entertainment.
    L’objectif n’était pas de restituer parfaitement une œuvre mais de l’interpréter.
    Avec humour et les objets qu’ils avaient sous la main – des accessoires : peluche, draps, ou sa famille-
    les étudiants ont joué le jeu ! 

    J’ai aimé découvrir les propositions et le clin d’œil
    à l’actualité, l’inventivité des étudiants a été à la hauteur
    de mes attentes.

    Je vous propose une sélection de pépites des plus réussies, en terme de composition, lumière, colorimétrie, sosie du modèle, costumes; au plus drôles et farfelues !

    Les classiques
    « Suite à l’annonce du Getty Challenge, j’ai directement pensé à l’oeuvre « Saint Jérôme Écrivant » de Le Caravage car elle correspondait à ma situation actuelle en tant qu’étudiant à l’ESMA. Travailler seul dans un lieu peu éclairé et à moitié nu,
    c’est mon mood de travail.
    De plus, ce sujet a été annoncé lorsque nous étudions Le Caravage en Art Visuel. 
    Le lieu et l’ambiance de l’oeuvre m’ont directement fait penser au salon de la maison
    de ma mère. J’étais confiné chez elle ce qui m’a permis de réaliser mon projet
    avec le bon timing et les bons accessoires ! »
    « J’ai trouvé ce sujet intéressant car nous étions vraiment libres sur différents points :
    du choix du tableau en fonction de nos moyens, en passant par sa reproduction de manière sérieuse ou décalée, ce qui nous offrait un ensemble de possibilités. »
    « J’ai beaucoup d’observé de tableaux différents et pris en compte les accessoires
    à ma disposition, pour faire une reproduction aussi fidèle que très très fait main,
    et donc amusante à regarder !
    « J’ai trouvé intéressant de regarder le tableau en profondeur afin de le reproduire,
    de vraiment faire attention aux petits détails, aux couleurs, etc.
    Je me suis rendue compte que souvent je regardais les choses superficiellement…
    Et surtout c’était marrant de bricoler avec ce que j’avais à la maison !« 
    Les sosies
    J’ai trouvé ce projet original, j’ai donc décidé d’y répondre d’une manière particulière en pointant du doigt l’actualité avec le Covid-19.
    En effet, j’ai remplacé des éléments symboliques du tableau « Allégorie de la simulation » de Lorenzo Lippi avec des objets devenus « du quotidien ».
    Réaliser ce projet m’a permis d’oser quelque chose de différent plutôt que
    de reproduire simplement un tableau et surtout d’utiliser l’Art comme un moyen d’expression.
    « J’ai apprécié rechercher un tableau qui me ressemble, de par son ambiance
    et son personnage principal.
    J’ai aimé confectionner certains accessoires propres au tableau avec des objets
    que j’avais à ma disposition. La complexité de ce travail a été de reproduire
    la composition, la lumière et l’atmosphère du tableau original.
    Ce fut un projet amusant et intéressant à réaliser. »
    Les cocasses
    Se trouvant en pleine période de confinement et d’incertitude, j’ai voulu, dans un élan patriotique, haranguer la plèbe sous notre fier fanion tricolore.
    Pour cela rien de mieux que l’un des plus célèbre empereur français Napoléon Bonaparte peint par Jacques-Louis David.
    Après avoir tenu la pose en sacrifiant sur une selle trop petite mon postère.
    J’ai pu être témoin d’un éhontée mensonge… Napoléon n’a sûrement jamais tenu
    cette pose plus de 2 min. Quelle indignité…
    J’ai choisi de mettre en scène « L’hiver » de Mucha, un artiste que j’apprécie beaucoup. 
    J’ai souhaité recréer au mieux l’œuvre -l’émotion du personnage, mais surtout sa position et les plis du drap- mais aussi y ajouter un aspect humoristique, une sorte de parodie. 
    Ce projet était amusant, il nous a permit de nous éloigner de l’univers anxiogène du confinement. Une façon amusante et ludique d’aborder l’histoire de l’art.

    Merci à vous tous pour vos excellentes propositions ^^

  • MONTPELLIER – THÉÂTRE 2019

    Nous avons retrouvé les Prépa Design/Manaa et Prépa 3D pour la saison 2019 du théâtre
    de l’Esma Montpellier.

    A l’initiative de Me Anjolras, enseignante de français, le théâtre est au centre du projet transversal
    de fin d’année.
    Les étudiants ont pour mission de réaliser les costumes, accessoires;
    les décors et l’affiche qui annonce l’évènement.

    Entre organisation, stress, texte, couture, peinture, travail d’équipe…
    les étudiants se sont déployés dans toute l’école au rythme de nombreuses répétitions.

     

    under pressure

    Le projet transversal aura donné cette année de nombreuses saynètes inventives.
    Des représentations agrémentées de textes retravaillés et de chorégraphies déjantées sous le signe
    de QUEEN pour des prestations hautes en couleurs !
    Les thèmes riches et variés proposés par nos comédiens forcés en herbe s’illustreront tour à tour
    dans l’univers d’Alice au pays des merveilles, d’une manifestation féministe, la visite d’un musée,
    l’épisode d’une série télévisée ou encore celui de l’improbable et mystérieux intérieur d’un réfrigérateur.
    Ces brillantes interprétations sont autant d’expérimentations audacieuses et ingénieuses ! 
    Tino Di Santolo

     

     

     

    we are the champion

    Le projet transversal cette année mettait à l’honneur deux piliers du théâtre.
    Pour les prépa, Le Mariage de Figaro de Beaumarchais version opéra rock,  sur un air de Queen.
    Et pour les MANAA, une pièce Romantique, Cyrano de Bergerac de Rostand

    Nous avons tous un talent naturel, paraît-il !
    Le détecter nous permet de nous manifester, de nous développer, de nous sentir vivant.  
    Les répétitions furent pourtant au début laborieuses… du stress, de la sueur, des débats interminables
    pour au final assister à deux jours de pur théâtre.

    Les étudiants nous ont permis de découvrir qu’ils pouvaient avoir ce feu sacré,
    mener à bien un projet de groupe, moderniser une pièce, vaincre leur timidité, déclamer à la perfection.
    Durant deux jours nous avons assisté à des moments drôles, poétiques, engagés… 
    Certains ont su se dépasser et vraiment nous bluffer
    Chaque groupe a pu ainsi créer ses décors, ses costumes, ses accessoires, gérer sa mise en scène,
    les aléas du passage, retenir (ou presque) son texte et ce pour notre plus grand bonheur.
    Quelle énergie communicative, quel investissement et que de bonnes notes cette année !!! 
    Merci pour cela, merci pour l’ambiance.
    Merci aux étudiants d’avoir joué le jeu théâtral, merci au jury presque pas corruptible -les bonbons,
    les biscuits, on en redemande !-, merci au public et merci à la météo d’avoir été clémente !

    > Le chant du design ne diffusera pas les photos des magnifiques cascades acrobatiques
    pas prévues du tout dans la boue, mais on garde les photos, au cas où…
    Tout comme la vidéo du fabuleux rap de Tino Di Santolo, un texte pointu ne craignant pas les représailles 
    et une diction digne des plus grands, entre NTM et Oxmo Puccino !!!

     

    the show must go on

    « On a pu apprécier et découvrir les différentes personnalités qui se sont engagées dans ce projet
    et qui ont su relever le défi avec enthousiasme ! »
    Me Lefèvre

    « Spéciale dédicace à monsieur Di santolo qui nous a fait un rap endiablé !!
    Encore merci pour la photographe de renom Catherine Jean !! »
    Me Jean, elle même !!!

     
    Jour 1

     

    don’t stop me now

    « Le théâtre était un challenge intéressant car il fallait réussir à jouer et rester dans son rôle
    devant beaucoup de personnes. »
    Imane

    L’occasion de laisser cours à notre créativité sans contraintes.

    Juliette

     

    « Je dirai simplement que ce fut un projet qui m’a permis de faire face à énormément de contraintes
    tout en me permettant de pourvoir affirmer mes idées 
    à travers une interprétation plus que personnelle
    de la pièce de Beaumarché, en l’occurrence la thématique LGBTI+. 
    Et, c’est finalement en réalisant, à la fin de notre passage, l’ampleur du travail que l’on avait mis 
    en place en si peu de temps que l’on ressent énormément de fierté pour tout ce gros projet de fin d’année.
    Ce fut sincèrement une très belle expérience de fin d’année malgré les difficultés rencontrées
    dans le développement du projet.
    J’en suis carrément fière je vous l’avoue. »
    Sybie

     

    « Le théâtre était une manière intéressante de croiser les matières entre elles et permettait de faire
    un beau final de fin d’année. C’était également un challenge de refaire une pièce en quelques semaines
    et d’imaginer une chorégraphie en plus de la pièce. » 
    Paolo

     
    Jour 2

     

     

    Un grand merci à Me Anjolras, à vous et rdv l’an prochain pour la 11e édition !

    Souvenirs 2017
    Souvenirs 2018