• SB#4 osez le féminisme

    UNE SEMAINE BANALISÉE À L’ESMA C’EST QUOI ?

    Une semaine de découverte : ateliers, workshops, sorties, conférences, expo
    Durant cette semaine les élèves de prepadesign d’espace et design graphique
    expérimentent les arts appliqués sous toutes ses formes.
    C’est l’occasion de découvrir de nouvelles techniques, améliorer sa culture artistique
    et par la suite investir celle-ci dans le processus créatif en studio de création.

    Durant la semaine banalisée de fin décembre, à Toulouse, l’association OLF est venue à la rencontre
    des Prépa Design pour une conférence et un débat autour du féminisme et de la représentation
    des femmes dans les médias.
    Suite à celle-ci, les étudiants ont travaillé en groupe autour du sexisme et ont dénoncé au travers d’affiches
    diverses thématiques liées au sujet.
    Les enseignants Mary Pujol et Stéphan Mikolajczak, et l’OLF, ont encadré le workshop.

    Sexisme & publicité… 

    Dans les années 50, les femmes étaient cantonnées au foyer parfaites et soumises.
    Dans les années 80, elles retiraient le bas, en 90 nous vendaient des yaourts complètement nues,
    depuis elles sont hyper-sexualisées…
    Les stéréotypes et autres préjugés sexistes d’un autre temps en décalage avec la société et les femmes d’aujourd’hui perdurent dans les publicités.

    L’affiche détournée

    « Le détournement est la réutilisation de slogans, d’images publicitaires, de campagnes de marketing
    pour créer un message différent, souvent opposé au message original. C’est une sorte de parodie satirique, qui réutilise ou imite l’œuvre originale. Le détournement le plus connu est le détournement publicitaire. » Wikipédia

    Sur la base d’affiches publicitaires existantes, les étudiants ont abordé le sexisme et ses violences
    sous différents angles. Qu’ils soient conjugaux, médiatiques, sexuels, patriarcaux, capitalistes…
    Le détournement devait faire l’objet d’une réflexion sur le propos de l’affiche originelle
    puis sur le nouveau message.
    Autour d’un objet graphique et plastique, le propos est narratif et critique, le but est égalitaire.

    Les projets réalisés et les échanges avec l’association ont permis à nos créatifs de se sensibiliser
    à la cause féministe et de prendre une distance critique avec ce type de communication.

    Les étudiants ont perçu l’envers du décor, et compris comment fonctionnent les médias
    et comment peut-être véhiculé un message.
    Ce workshop les a aidé à prendre conscience du phénomène.
    Les ressentis sur cette expérience sont multiples et engagés pour le futur :

    « Le féminisme est très important pour perpétuer
    ce que les anciennes ont fait pour nous
    et pouvoir vivre librement aujourd’hui ».

    « Beaucoup d’étudiants masculins ne sont pas conscients de ce que nous vivons…
    la conférence et ce travail autour du détournement leur a permis de comprendre ».

    « J’ai été très intéressée par ce projet car il y a une réelle demande
    de la part d’un annonceur avec une démarche non commerciale mais informative ».

    « Au premier coup d’oeil, certaines affiches dans la rue ne nous paressent pas sexistes.
    Depuis la conférence et le workshop, je suis repassé devant les mêmes visuels et en fait c’est flagrant !
    Il faut juste être mieux informé et être attentif ».

    Avoir un esprit ouvert et critique joue un rôle important dans la transmission et la lutte contre les stéréotypes.
    Créatif de demain, change les choses !

  • montpellier – théâtre 2018

    Nous avons retrouvé les Manaa pour la saison 2018 du théâtre.
    Cette année, le théâtre était au centre du projet transversal de fin d’année.
    Les étudiants ont eu pour mission de réaliser les costumes, accessoires;
    les décors et l’affiche qui annonçait l’évènement.

    Entre stress, texte, couture, peinture, travail d’équipe…
    les étudiants se sont déployés dans toute l’école au rythme de nombreuses de répétitions.

     

    pour l’amour du risque*

    Sous des trombes d’eau, sous des vents violents et quelques éclaircies, les étudiants en Manaa
    ont brûlé les planches pour nous offrir in situ une grande scène de théâtre.
    Le thème était l’Amour et ils nous ont fait vibrer avec des pièces classiques ou plus contemporaines.
    Les représentations se sont succédées durant deux journées, le jury composé de l’ensemble des professeurs
    et les spectateurs ont pu apprécié Phèdre, Ondine, le Misanthrope, Huis Clos et bien d’autres…

    J’ai découvert des élèves avec un réel talent scénique, tous se sont impliqués,
    il ont fait preuve d’une certaine exaltation, cela a été un vrai bonheur !

     

    quelques mots d’amour 

     Si je ne dois plus penser à elle
    tu devras m’enseigner à ne plus penser

     

    Jour 1

     

     

    Jour 2

     

     

    affiches

     

    Merci à tous pour ces beaux moments d’émotions, de partage et de jeux !
    Un grand merci à vous et rdv l’an prochain pour la 10e édition. 

    Souvenir du théâtre 2017, ici

    *Petite référence 80’s à Jonathan et Jennifer Hart !