• COMMENT S’EST PASSÉ TON STAGE EN MOTION DESIGN #2018

    J’ai pris des nouvelles de nos étudiants en Bachelor, qui en fin d’année effectuent un stage
    de 6 mois en entreprise (agence, studio, free-lance…) qui est un des éléments pour valider leur année.

    Pour cette saison 2018, j’ai demandé à Jessica (IG) de parler de son expérience !
    Elle revient sur son parcours, son stage et ses influences…

     

    Peux tu te présenter ?

    Je me présente Jessica, j’ai 22 ans, je fais partie de la promo Motion Design 2018 à l’ESMA  de Toulouse.
    Avant d’intégrer cette année, j’ai commencé par une école préparatoire aux Beaux-Arts à Castres
    où j’ai pu apprendre la peinture, sculpture, dessin, … cette prépa m’a préparée aux concours.
    J’ai été reçue en 1ére année Art aux beaux-arts de Tarbes.
    J’ai pu m’épanouir mais je souhaitais me diriger vers le graphisme.
    J’ai alors changé d’école en intégrant les Beaux-Arts de Pau en DNAP Design Graphique Print et Multimédia.
    Durant ces deux ans j’ai découvert le motion design, j’ai eu envie de me spécialiser dans ce domaine.
    J’ai donc décidé de m’inscrire à l’ESMA qui propose cette formation.


    Dans quelle agence s’est il déroulé ?

    J’ai fait mon stage dans l’agence Each Other production dans la ville de Lyon. Durant une période de 6 mois.
    Une agence audiovisuelle spécialisée dans la vidéo pour entreprises.

     

    Trois mots pour définir ton stage

    Découverte

    Apprentissage

    Professionnalisme

     

    Comment t’es tu intégrée à l’équipe
    et comment s’est passée la collaboration ?

    L’équipe de EOprod m’a très bien accueillie dans une ambiance très chaleureuse et à l’écoute.
    Ils ont été présents pour m’apprendre et m’aider.
    Une bonne ambiance règne dans l’agence entre tous, il y a régulièrement des after-work
    et des sorties en dehors du travail, ce qui permet une bonne entente sociale et professionnelle.

     

    Quels sont les clients de l’agence ?

    L’agence existe depuis bientôt 20 ans elle a donc pu accueillir et fidéliser sa clientèle,
    qui compte aujourd’hui 500 clients qui sont très diversifiés.
    Des marques et entreprises dans divers domaines, comme BMW, c-discount, Leclerc, NGE, …

     

    Quelle a été ta mission ?

    J’ai effectué différentes missions dans le cadre du motion design comme
    l’ Animation logo, titre
    l ‘Animation 2D / traditionnelle / personnages
    le Montage / sound-design
    les VFX / trucage / post-production

    J’ai aussi eu la possibilité de sortir du cadre
    de mon poste de motion designer

    en me rendant à des rendez-vous clients, repérage de tournage pour un spot publicitaire
    ainsi que d’être assistante réalisateur.

     

     

     

     

     

    Comment se sont organisées tes semaines ? 

    Nous n’avions pas de planning  particulier.
    Chaque semaine était différente en fonction des projets et demandes clients.

     

    Quel projet retiens tu ?

    Une mission pour la marque SIGVARIS qui est le numéro un en pharmaceutique en collants de contention.
    La demande du client était de promouvoir un nouveau produit adapté à la morphologie de tous
    à travers une animation motion. J’ai travaillé en collaboration avec une motion designer de l’agence.
    J’ai apprécié de travailler en équipe, j’ai pu échanger librement sur mes idées !

     

    Un moment fort ?

    Je dirais mon expérience en tant qu’assistante réalisateur durant un tournage.
    Une demande de ma part qui a été acceptée !
    Je retiens ce moment de découverte sur le déroulement d’un tournage.

     

    Ton stage t’a-t-il conforté dans ton choix professionnel ?
    Et où te vois-tu à la fin de tes études de bts ?

    Sans hésitation, oui !!!

     

    Et où te vois tu en cette fin de formation
    après des études aux beaux-arts, en DG et un bachelor ?

    Après ces 5 ans d’études, maintenant je souhaite rejoindre le monde professionnel.

     

    Un petit mot pour les futurs étudiants en DG ?

    L’année en Motion Design à l’ESMA est une bonne formation.
    J’ai appris et pu approfondir différentes techniques. Et finaliser mon apprentissage par un stage
    qui a été très bénéfique et m’a permis de découvrir ce métier dans le monde du travail.

     

     

     

    café ou photocopieuse ?

    Café

    crayon ou ordinateur ?

    Difficile… mais je dirais ordinateur

    Facebook ou instagram ?

    Sans hésiter Instagram, je pense que ce réseau social va encore évoluer dans le futur
    contrairement à Facebook qui commence à être dépassé…

     

    As tu des projets professionnels et personnels ?

    J’aimerai pratiquer le Motion Design dans le domaine du cinéma
    et partir à l’étranger, au Canada 🙂

     

    Peux tu nous faire partager tes liens ?

    J’ai tendance à me perdre sur Instagram plutôt que de suivre des comptes en particulier,
    mais voici les derniers comptes que j’ai bien aimé :

    @design.federation

    @culturepub_officiel

    @motiongraphics_collective

    @vfxnews

     

    Merci Jessica et bienvenue dans le monde professionnel !
    NB : Je n’ai inséré que deux projets du stage de Jessica, les différents projets sur lesquels elle a collaboré étant en cours.
    Découvre ses projets sur son IG et sur eoprod

  • MONTPELLIER – MORNINGWOOD #2018 #DesignGraphique #PRINT #PS02

    J’ai préparé une série d’articles de Montpellier à Nantes en passant par Toulouse.
    Je te propose de découvrir quelques uns des projets professionnels
    que nos étudiants ont réalisé et présenté lors de leur oral de BTS.

    Je continue avec Nils (IG), en Design Graphique Print, et son projet pour une marque de longboard.

    Mais avant, qu’est-ce-que le design graphique option print ?

     

    DESIGN GRAPHIQUE PRINT

    Le BTS Design Graphique apporte tous les outils nécessaires pour apprendre à travailler
    sur tous types de support de communication, coordonner les étapes de réalisation
    d’un produit de design graphique ou d’une identité visuelle, à partir d’une commande.

    Création graphique sur des supports de communication traditionnels,
    dits « du print » affiches, brochures, signalétique, packaging…

    Le BTS offre de multiples possibilités, un large panel de carrières :
    Designer graphique, Infographiste, Maquettiste, Directeur artistique,
    Illustrateur graphiste, Chef de projet, Graphiste freelance, Graphiste print…

    Les deux années d’études du BTS Design Graphique se concluent par le passage de l’examen.
    Les étudiants réalisent un projet professionnel, qu’ils devront présenter lors d’un oral à l’examen.
    Ce projet permet de mettre en pratique leurs compétences et de montrer leurs capacités à s’investir
    dans un projet global tout en étant à l’écoute de leur client.

     

    projet de synthèse, DESIGN GRAPHIQUE série 2
    MORNING WOOD
    Présentation du projet

    MorningWood est une récente marque de longboard située au centre-ville de Montpellier,
    spécialisée dans la conception et production de longboard artisanal.

    Le Longboard késkesé ?
    Le longboard ou longskate est une planche à roulettes en bois d’une longueur supérieure à celle
    d’un skateboard classique, qui permet de circuler à des vitesses bien plus élevées que celui-ci.

    Ouvert en octobre 2017 par Corentin Fryns, les planches sont produites dans son atelier.
    La marque propose trois différentes gammes de longboards (Cruiser, Downhill et Freestyle).
    La marque propose aussi des planches «custom» unique de A à Z, que ce soit par la forme,
    le design, les roues.. c’est un point fort car elle satisfait les attentes de la cible.

    MorningWood souhaite participer au FISE 2019 (Festival International des Sports Extreme),
    afin de gagner en visibilité, développer ses ventes, attirer des entreprises pour devenir un sponsor.
    De ce fait la marque à besoin de concevoir une communication forte afin d’attirer l’attention
    sur ses produits lors de l’événement.

    MorningWood est un terme anglais désignant une érection matinale,
    si on traduit mot par mot 
    on obtient la traduction de deux mot combinant les mots «matin» et «bois»,
    ce qui place morningwood comme un terme drôle et moins choquant, car ce phénomène naturel
    arrive à n’importe quel âge, et nécessite donc une explication plus adaptée aux jeunes.

     

    axe
    réveiller les consciences

    L’axe qui a été choisi est humoristique.
    La communication jouera donc sur ce jeu de mot et doit prendre un ton décalé et puérile, se qui colle
    avec la cible car le longboard est avant tout un loisir et un transport populaire chez les jeunes.

    « MorningWood réveille les consciences » aussi sur le plan écologique, dans le respect de l’environnement
    ce qui met l’accent sur la nature et l’esprit de liberté de la marque.

    Mettre en scène l’éveil des sens masculin,
    la nature et le sentiment de liberté

    Planches de recherches(lien)

     

     

     

    interview
    Pourquoi avoir choisit ce projet ?

    J’ai choisi ce projet car j’aime beaucoup l’univers et l’esprit qui joue autour de la longboard,
    tout comme ces autres compères tel que le skateboard, la trotinette, le bmx…
    Ce sont des moyens de transports qui parlent aux jeunes et qui se pratiquent très librement sans prise de tête,
    du coup transmettre ces éléments dans une communication était pour moi un plaisir.
    En plus de ça, le concept du nom de la marque « MorningWood » est très original,
    cela donnait déjà le ton du projet donc j’ai sauté direct dessus ! 

     

    Comment S’est passé la collaboration avec l’annonceur ?

    La collaboration avec l’annonceur c’est très bien passée, nous avons le même état d’esprit.
    Dés notre premier rendez-vous, je lui ai exprimé mes idées et il m’a laissé carte blanche.
    Dans la continuité du projet nous échangions régulièrement des mails.

    Si bien, que garde-t-il ?
    Il était extrêmement content, il a tout pris !!! 
    Ca lui à donner un coup de boost car en soit la marque était un peu dans le creux…
    Depuis on reste en contact pour de prochain projet ensemble.

     

    Quelles ont été tes sources d’inspirations ?

    Je me suis grandement inspiré de Philippe Chappuis aka ZEP, qui était pour moi
    déjà une insipration quand j’étais petit avec « Titeuf » et « Captain Biceps ».
    Mais pour ce projet je me suis concentré sur sa collection des « Happy Books » qui sont des séries
    de bd pour jeunes adultes avec un humour dévastateur qui montre une certaine une vérité
    et bien évidement sans censure.
    De ce fait cela collait bien avec le terme « MorningWood » et l’esprit de la marque.

     

    Aujourd’hui après l’obtention de ton BTS,
    comment envisages-tu la suite ?

    Je vais suivre le cycle d’Illustration Concept Art à IPESAA Montpellier pour 3 ans.
    Pour appréhender différents univers de la bande dessinée au jeux vidéo…

     

    As-tu des projets personnels pour les mois à venir ?

    Me faire un site web, tester l’univers du tatouage et pourquoi pas faire des expo.

     

    Merci à Nils.
    Et à bientôt pour suivre tes futurs projets ^^

  • FOCUS INSTA #Mademoiselle Coquette

    Etudiante créative, curieuse et optimiste,
    Jade nous parle de son projet illustratif hebdomadaire frais et coquet, à son image !
    Mademoiselle_Coquette_jade a germé dans son esprit ces derniers mois…
    Passionnée de design graphique et d’images -l’illustration et la photographie-
    fortes de trois années passées à l’Esma, elle se sent prête à se lancer,
    en proposant son écriture graphique et surtout ses humeurs sur Instagram,
    viens la découvrir !

     

    Bonjour Jade, 
    Peux-tu te présenter aux lecteurs ?

    Bonjour, je m’appelle Jade Alary j’ai 21 ans, j’ai fait un BAC S-SVT avant de rentrer
    en MANAA à l’Esma de Montpellier et entamer un BTS design graphique option médias imprimés.
    Je suis passionnée de photographie et de dessin c’est pour ça que j’ai voulu faire une MANAA au départ.

     

    Parle-moi de ta nouvelle aventure illustrative ?
    Et comment est né ce projet ?

    J’ai toujours aimé dessiner depuis petite, pour le plaisir et sans vraiment m’attacher à un style particulier.
    Ce qui revenait souvent dans mes dessins c’était des petites femmes plus ou moins coquettes
    car à la base c’est plus le côté « mode » que le graphisme qui m’intéressait.
    Au final je suis toujours influencée par la mode on la retrouve dans mes illustrations.

    Ce projet est né entre ma première et deuxième année de BTS design graphique.
    J’ai réussi à trouver un style qui mélangeait ce qui me faisait aimer mes études tout simplement.
    J’ai donc continué à créer des petits personnages qui racontent tous une petite histoire.

    C’est à force d’observer mes amis, mon entourage que je me suis dit
    « tiens pourquoi ne pas représenter leurs particularités ? ».
    Que ce soit pendant les cours, dans la rue, il y a toujours un petit quelque chose qui marque votre journée
    et qui reste dans votre mémoire. C’est ça que j’ai essayé de retransmettre à travers mes illustrations.

    Ce qui m’a donné envie de me lancer dans la voie du graphisme, c’est de pouvoir

    communiquer avec les gens grâce à une passion
    leur faire découvrir une autre façon de voir
    les choses et même de les faire rêver

    Mon graphisme suit un style assez naïf je dirais.
    Il est assez simple de s’identifier à une des Mademoiselle Coquette.
    J’aime qu’il y ai un côté poétique et humoristique dans mes visuels.

    Les sujets sont souvent en lien avec l’actualité (je publie une fois par semaine une illustration),
    comme par exemple avec la coupe du monde de football ou encore avec quelque chose
    que j’ai vécu dans ma vie d’étudiante et que nombreux de mes camarades vivent aussi !

     

    Quelle est la part de fiction et d’autobiographie ?

    Je ne pense pas vraiment qu’il est une part de fiction dans mes illustrations…
    Quand je trouve une idée c’est souvent grâce à des fou rires entre amis
    ou une analyse de l’environnement donc je pense que c’est plus autobiographique !

     

    Quel but vise-tu as travers ces scènes de vie ?

    Le but c’est déjà de réussir à faire sourire les gens mais surtout qu’ils s’attachent à l’une
    des Mademoiselle Coquette et se reconnaissent en elle.

     

     

    Pourquoi le choix du réseau social InstaGram ?

    Tout simplement pour la facilité d’utilisation et de partage.
    On peut facilement avoir des retours constructifs sur un travail publié etc…
    Voir ce que beaucoup d’artistes font…

     

    Quelle coquette es-tu ?!

    Je dirais qui a un peu de moi au fond dans chacune des coquettes !
    Mais celle qui me représente le plus c’est la Mademoiselle Boudeuse !

     

    Peux-tu nous faire partager tes inspirations ?!

    Dans mes inspirations il y a des illustratrices comme Margaux Motin et Adolie Day
    pour le côté humoristique et vrai de leur travail ! Ainsi qu’une pointe de féminité toujours présente.

    Comme je l’ai dit plus haut la photographie m’inspire beaucoup.
    Elle permet de garder et figer un moment une expression.
    C’est des photographes comme Jean Paul Goude, Steve McCurry ou encore le Studio Harcourt
    qui m’influencent. Il y a quelque chose de marquant et surtout d’élégance dans leurs clichés.

     

    Des projets à part tes vacances d’été ?

    Continuer à faire vivre les aventures des Mademoiselle Coquette sur instagram
    et peut être essayer de les faire vivre sur d’autres supports…
    Et partir en voyage !!!

     

    Divers questions avec réponses rapides

    Crayon ou ordinateur ?
    Ordinateur pour la finalisation mais sinon toujours mettre ses idées sur papier et dessiner au crayon !

    Couleur ou NetB ?
    Plutôt noir et blanc

    BD ou chroniques Blog ?
    Chroniques

    Culottées ou La Tectonique des plaques ?
    La Tectonique des plaques

     

    Merci Jade, le rdv est pris, chaque dimanche 😉

  • SB#1 LINOGRAVURE

    Une semaine banalisée à l’Esma c’est quoi ?

    Une semaine de découverte : ateliers, workshops, sorties, conférences, expo
    Durant cette semaine les élèves de Manaa, design d’espace et design graphique
    expérimentent les arts appliqués sous toutes ses formes.
    C’est l’occasion de découvrir de nouvelles techniques, améliorer sa culture artistique
    et par la suite investir celle-ci dans le processus créatif en studio de création.

    Je me suis donc divisée en trois, la vrai moi, la blogueuse et la prof.
    Nous sommes parties à Nantes, Montpellier et Toulouse à votre rencontre !
    Et je dois dire que tu es drôlement sympa toi l’étudiant, nous avons pu discuter
    et j’ai passé de bons moments en ta compagnie !
    Malgré mes super-pouvoirs de téléportation et d’ubiquité, je ne peux pas tout vous raconter !!!

    Notre créativité s’est exprimée avec beaucoup de liberté !

    Nantes

    Un atelier collaboratif en compagnie de Véronique Lenouvel, autour d’un thème choisit par les étudiants.
    Les créations prennent formes sur des pomme de terres, de la lino ou encore du rhenalon,
    tout au long de la matinée. L’après-midi, les linogravures sont affichées au mur,
    chacun peut choisir le(s) tampon(s) des autres pour commencer son livret. L’objectif mêler les écritures.
    Les étudiants constituent un livret de 8, 12 pages et pour finir le relient.
    Nous pourrons admirer le résultat lors des JPO, avant voici quelques photos !

    Thème 1 : l’espace

    La lino est un médium très graphique,
    il renvoie à l’essentiel

    « Les ateliers sont comme une récréation ! »
    « Cet atelier va nous permettre de réintégrer la lino dans nos futurs projets »
    « Un procédé intéressant pour la répétition »

     

    Thème 2 : les chimères

     

     

    montpellier

    Encadrés par Cathy Montanier, les étudiants de DG1 ont expérimenté en groupe la gravure.
    S’inspirant de l’esprit fanzine, sur un thème d’actualité leur tenant à cœur, le sujet restant totalement libre.
    Cela a demandé aux étudiants une certaine gymnastique de l’esprit; penser le visuel à l’envers
    gérer les contrastes et surtout le texte !

    C’est un médium original,
    une expérience enrichissante !

    « Le fait d’inverser le noir et le blanc est intéressant à appréhender.
    Creuser pour faire naitre la forme et non chercher les ombres »
    « Cela demande une prise en main, une fois acquise, le médium devient agréable et reposant »

    Merci à Clémence et Marie pour les photos les filles

  • CALENDRIER DE L’AVENT 14 à 25

    une source d’inspiration en cadeau

    Il n’y a pas encore si longtemps, vous receviez au 1er Décembre votre calendrier de l’Avent.
    Souvent une boite en forme de maison avec des fenêtres remplies de chocolats, à ouvrir jour après jour…
    Vingt cinq jours d’impatience !!!

    Je vous propose de reprendre ce concept, UNE SURPRISE PAR JOUR !
    L’idée est de partager avec vous un petit cadeau; de faire une découverte.
    Architecture, graphisme, photo, motion… un designer ou un illustrateur,
    un abonnement à un magazine ou une idée cadeaux en lien avec les arts appliqués.

     

    #14 Pierre Brault

    Artiste, créateur et communicant, Pierre Brault nous propose sa vision poétique de la typographie.
    Il déconstruit les lettres grâce à ses créations en Plexiglas, une fois superposées et assemblées
    cela créé une duplicité de couleurs et de teintes qui jouent avec la lumière.
    « Le but de ma démarche est de réinvestir l’espace urbain en présentant des messages typographiques
    éco-responsables qui dépendent du rythme du soleil ».
    Une de ses dernières création, l’identité visuelle de l’émission « L’info du vrai » sur Canal+.

     

    #15 samuel shumway

     

    Samuel Shumway est un animateur de stop motion, un vidéaste, un concepteur.
    Le designer travaille avec le papier, il fabrique et met en scène des repas en paper cut.
    Des sushis à la pizza, il utilise une multitude de papiers de couleurs différentes
    pour recréer nos plats préférés,  les photographie, les partage via son compte IG.

     

    #16 Mrzyk & Moriceau

     

    A drawing a day keeps the doctor away !
    Mrzyk & Moriceau est un couple d’artistes français : Petra Mrzyk et Jean-François Moriceau.
    Une vision pop, un regard amusé et amusant sur le monde, souvent traitées en noir et blanc du dessin contemporain.
    Leurs dessins se déclinent sur différents supports; stickers, livres, tatouages, générique de film ou encore clips.

     

    #17 arte.fr

    La chaîne culturelle européenne, en français !
    Émissions, séries, fictions, webséries, webdocumentaires, courts…

     

    #18 milk decoration

     

    Style et inspiration pour les tribus contemporaines.
    News déco, design, archi, culture; inspirations, tendances, évasion…

     

    #19 beaux arts magazine

     

    L’art comme vous ne le verrez nulle part ailleurs : expositions, vidéos d’artistes, guides, dossiers et reportages.
    La revue traite de toutes les périodes de l’histoire de l’art, et de toutes ses formes d’expression.
    « L’art imprègne non seulement tous les domaines de la création, mais aussi les produits
    de grande consommation, l’aménagement des villes, les séries télévisées…
    L’art irrigue notre vie quotidienne… » 
    Fabrice Bousteau, rédacteur en chef.

     

    #20 étapes

    Le meilleur du Graphisme et du design !
    Étapes est une revue bimestrielle spécialisée dans le graphisme,
    le design, l’image et la création.
    Elle traite de tout ce qui constitue la communication visuelle,
    qu’elle soit imprimée ou multimédia, et offre à ses lecteurs
    un panorama de l’actualité du design graphique international :
    affiche, édition, typo, identité visuelle, packaging, sites Web, 3D,
    actualité des réalisations publicitaires, avis de professionnels, etc.,

     

     

     

     

    #21 isaac cordal

     

    Street sculptures, avec le simple geste de la miniaturisation et du placement,
    Isaac Cordal étend l’imagination des piétons qui trouvent ses sculptures dans la rue.
    Ses petites figurines humaines de 15 cm environ sont fabriquées en béton
    puis installées et photographiées dans le paysage urbain…
    La précarité de ces statuettes anonymes, à la hauteur de la semelle des passants,
    offre une vision triste et cynique de notre société.
    Sources : cementeclipses.com

     

    #22 POP MY EYES


    Curation + Creation + Collaboration | ART 👁 CULTURE 👁 AWESOME SHIT
    Coupler la photographie avec les images des magazines de mode, de pop culture ou encore des œuvres d’art Photoshopées, voici la nature du compte Instagram @popmyeyes, le Pop art à son apogée.
    Subtilement méchant, aux couleurs aveuglantes, le compte varie ses choix,
    une expérience visuelle qui pique !

     

    #23 l’atlas

    Jules Dedet, plus connu sous le nom de  L’Atlas, est un artiste français.
    Fasciné par l’écriture, il part étudier la calligraphie traditionnelle dans différents pays.
    A la recherche d’une certaine pureté tant dans la forme que dans le choix des couleurs utilisées,
    L’Atlas exprime à travers son art la philosophie asiatique de la dualité comme source de complémentarité.
    Une signature unique et universelle inspirée du labyrinthe, un motif récurrent dans ses œuvres.
    Dans chacune de ces œuvres, on peu lire un mot, plus au moins dissimulé. 

     

    #24 shusaku 1977

     

    Shusaku Takaoka est un graphiste japonais qui s’est fait remarquer pour ses nombreux collages Pop,
    souvent décalés, humoristiques ou encore critiques.
    Des photomontages décalés de scènes de vie actuelles avec des oeuvres d’art.
    Ses créations dénoncent notre mode vie consumériste et ultra-connecté, culte !

     

    #25 J’ai tant rêvé !

    Parce que la publicité peut-être touchante, pertinente et magique.
    La romance n’est pas morte !
    Merci à cette agence qui rêve et croit encore aux jolies choses ^^

  • feedback <3 de ville en lumières #2017

    Il était une fois la ville de Montpellier.
    Elle proposa à nos étudiants d’émerveiller des milliers de spectateurs…

    Cette année encore, les bachelors design et stratégie digitale de l’Esma ont participé
    aux illuminations de cœur de ville en lumières.

    Le projet était de taille puisque c’est sur la cathédrale St Pierre, bâtiment historique,
    qu’ils ont dû réfléchir à leur animation.
    Les propositions on été nombreuses mais la classe partagée en 6 groupes s’est mise d’accord
    pour illustrer une journée, à la fois de découverte et d’immersion dans la ville de Montpellier.
    Vu par une fourmi sortant de sa fourmilière.

    L’animation a été pensée, rythmée et colorée pour montrer les richesses de notre ville,
    monuments, sculptures, architectures, lieux de rencontres sociales, infrastructures…

     

     

    Comme à mon habitude, j’ai recueilli les ressentis et impressions -tel une pt’ fourmi-
    dans toute l’école le lendemain de cette soirée d’inauguration !
    Leurs retours sont plus que positifs :

    « J’ai été plus impressionnée que l’an dernier »
    « Une belle réalisation, dynamique, colorée et en même temps poétique »
    « Les clins d’oeil aux lieux de vie de Montpellier, provoquent une certaine émotions aux habitants, pertinent ! »
    « Un bon fil conducteur qui nous promène dans tout Montpellier, avec de bons enchainements »
    « L’animation est active, dynamique, colorée, elle représente bien notre ville »

    C. Gilli :
    « Comme l’an dernier, j’ai été très émue… et fière de nos étudiants.
    La mise en valeur de la ville était intéressante, drôle et colorée ».

     

    Les bachelors ressortent de cette expérience valorisés par les retours positifs
    des enseignants, de leurs camarades, ainsi que de la ville et de ses habitants.
    « Nous étions au milieu du public, écouter les commentaires et les applaudissements, ça fait plaisir !
    Notre filières et notre travail sont mis en valeur ».

     

     

    A lire l’article du e-metropolitain 
    Découvre ou redécouvre l’animation de la promo 2016

  • toulouse – n_in_art

    Dans le cadre du concours Instagram lancé par le blog,
    j’ai souhaité collaborer avec vous, nos étudiants, qui en parallèle de vos études,
    êtes les créateurs de projets personnels !
    J’ai découvert les illustrations Pop culture de n_in_art, un de ses tee-shirts*
    sera à gagner dans un des lots cadeaux !

    Découvre là.

     

    PEUX TU TE PRÉSENTER ?

    Nina Chevalier, 21 ans
    N-IN-Art sur Instagram
    Elève depuis la Manaa, suivit par un Bts Design Graphique
    et aujourd’hui en Bachelor Motion Design à l’ESMA de Toulouse

    Je reste très « pudique » sur ce que je fais et sur moi en général…
    Ça peut paraitre contradictoire parce qu’en même temps j’aime montrer mes dessins
    sur les réseaux et être confrontée à toutes les critiques.
    Je pense que c’est toujours plus facile de se cacher derrière un compte Instagram.

     

    quel est ton rapport à instagram ?

    C’est mon réseau social préféré !
    C’est comme une petite vitrine sur ce que je fais; ouverte à un très grand nombre de personnes,
    issues ou non du milieu du design graphique.
    Par ailleurs, je suis abonnée à énormément d’illustrateurs et d’artistes,
    c’est un échange constant de belles choses entre les gens !

     

    Parle nous du concept de tes illustrations,
    de tes inspirations ?

    Mon inspiration pour mes dessins vient de tout ce qui m’entoure,
    le quotidien avec un peu d’imagination.
    Mais je regarde aussi beaucoup tout ce qu’il se fait en ce moment, je m’inspire d’artistes,
    d’illustrateurs et tatoueurs que j’adore.

    Pour ce qui est de mon dessin, j’aime ne pas en faire trop, des traits fins, simples…
    Quelques aplats, et très peu de couleurs !
    Il ne suffit de pas grand chose, de quelques traits pour montrer ce que l’on a dans la tête.

    J’ai toujours un peu dessiné, mais tout le temps par phase…
    J’ai des grands moments de vide où je n’ai aucune inspiration, d’autres où les idées fusent.
    En général, c’est quand on cherche à tout prix une idée qu’elle ne vient pas.
    Et c’est à tout moment que, ce que je vois, ce que je vis, ce que j’entend, mes humeurs,
    vont m’inspirer et me donner l’idée pour un petit dessin.

    Je dessine parce que j’en ai besoin,
    parce que ça m’amuse et que j’aime ça !

     

     

    C’est un moyen de s’évader, d’oublier les choses embêtantes du quotidien en restant concentré
    sur ce que l’on fait à l’instant.
    Le dessin comble mes moments d’ennuies, accompagne mes humeurs.

    Ce que j’aime avec le dessin, c’est la possibilité de « dire » une chose sans avoir à le faire clairement,
    on laisse parler l’image pour nous.
    Et comme dans la vie, parfois on parle aussi pour ne rien dire,
    mes illustrations sont juste comme ça, pour « faire jolies ».

     

    PEUX TU NOUS FAIRE PARTAGER TES LIENS INSTA ?

     

    *

     

    Merci Nina pour tes illustrations simples et expressives
    et la facilité avec laquelle nous avons pu collaborer.

  • 5 insta à suivre… #2

    Instagram est l’un des réseaux sociaux les plus efficaces pour les designers.
    Basé sur l’image, tu captures et partages le monde qui t’entoure, post tes influences,
    ton travail, tes coups de coeur…

    Nouvelle rubrique de cette rentrée, voici le #2 article qui te propose
    une liste de comptes inspirants, intéressants et innovants.
    Graphisme, architecture, illustration, dessin, typographie, motion-design… 

    #instamood

    moreandmore_ltd

    Un studio de création en motion design et 3D basé à Londres, fondé par Carl Burgess et Tom Darracott.
    Un ton distinctif et inattendu, basé sur le mouvement.
    More and more utilise de nouvelles technologies pour créer une communication visuelle
    tournée vers l’avenir.

    ligature.ch

    LIGATURE.ch est une publication en ligne pour le design, la culture et la création visuelle.
    Dirigé par le studio Bähler Moya (duo de designers, Dennis Moya et Tiffany Bähler).
    L’IG est l’extension du site qui propose : interviews, design, design graphique,
    design industriel, photographie, illustration et création de caractères.
    Un regard sur une création riche et vivante.

    ad_magazine

    AD met en avant le travail d’architectes et designers renommés, ainsi que le meilleur de la culture,
    des voyages, de la déco…
    Une source d’inspirations sur les tendances du design.

    popmyeyes

    Curation + Création + Collaboration | ART 👁 CULTURE 👁 IMPRESSIONNANT
    Une véritable expérience visuelle, ça va piquer ! (tes yeux et pas que…) 
    Une galerie de photos, collages, artistes, etc…; absurde, comique, abstraite, etc…
    un IG pop culture aux couleurs aveuglantes.

    JULIE VERHOEVEN

    Julie Verhoeven est connue pour son travail d’illustratrice et de designer de mode,
    mais sa pratique est interdisciplinaire.
    À mi-chemin entre les peintures d’Egon Schiele et l’univers d’Alice au Pays des Merveilles,
    entre illustrations, installations vidéo et la performance.
    Les inspirations de l’artiste donne naissance à un univers psychédélique et coloré.

  • 5 insta à suivre… #1

    Instagram est l’un des réseaux sociaux les plus efficaces pour les designers.
    Basé sur l’image, tu captures et partages le monde qui t’entoure, post tes influences, ton travail,
    tes coups de coeur…
    Voici une liste de comptes inspirants, intéressants et innovants.
    Graphisme, architecture, illustration, dessin, typographie, motion-design… 

    Une nouvelle rubrique à suivre !

    jessica walsh

    Directeur artistique et concepteur Jessica Walsh collabore avec Stefan Sagmeister
    un designer graphique et typographe remarquable, au sein de leur agence Sagmeister & Walsh.
    Basée à New York, elle post son journal. Son style combine la photographie,
    sa passion pour la couleur et la typographie, ses influences artistiques et surréalistes.

    MilK Decoration

    MilK Decoration est un magazine haut de gamme, son instagram propose des inspirations ainsi
    qu’une actualité déco & design.
    Contemporain, urbain, cosmopolite et connecté !

    JR

    JR est un artiste contemporain français.
    Grâce à la technique du collage photographique il expose librement sur les murs du monde entier,
    dans une galerie à ciel ouvert, attirant l’attention de ceux qui ne fréquentent pas (ou ne peuvent pas)
    les musées habituellement.
    Son travail mêle à l’art, l’action, traite d’engagement, de liberté, d’identité et de limite.

    jean jullien

    Jean Jullien est un graphiste français.
    Inépuisable, pour lui dessiner au quotidien est une nécessité.
    Ses dessins sont communicatifs, ludiques et pertinents, son style influencé par la BD, épuré,
    le ton critique et humoristique.
    Ses réalisations présentent une ligne conductrice illustrée avec laquelle il joue et multiplie les supports
    de création (affiches, photographies, films, installations, etc…)

    36 days of type

    36days est un projet qui invite les designers, les illustrateurs et les artistes visuels
    à exprimer et partager leur point de vue sur les lettres et les chiffres de notre alphabet.

    36 jours de créativité agitée, où les participants sont mis au défi de concevoir une lettre ou un numéro
    chaque jour, entraînant la représentation d’un même symbole à partir de plusieurs points de vue différents.
    Un espace de création autour de la typographie et de ses possibilités graphiques infinies.

  • mes coups de <3 #1

    J’avais envie de partager avec toi la liste de mes coups de coeur de l’été !
    Peut-être une future rubrique ? A alimenter avec tes propositions !

     

    Détour

    Détour est un film de Michel Gondry réalisé avec l’iPhone 7.
    Suis les aventures d’un tricycle parti sur les routes de France à la recherche de sa jeune propriétaire.

    Un univers fantastique, vintage, poétique, sensible et enfantin; un conte moderne !
    « Ma difficulté principale, c’était que le spectateur finisse par éprouver une certaine tendresse pour un objet,
    le fameux tricycle. Pour en arriver là, je l’ai rendu presque vivant à certains moments », explique M. Gondry.
    C’est réussi, ce pt’ tricycle m’a touché ! 

    Le réalisateur français d »Eternal Sunshine of the Spotless Mind » ou « L’Écume des jours »,
    dans le passé s’est aussi essayé à la pub, avec des marques comme Air France, Nespresso, Levi’s
    Mais tout a commencé pour lui par la réalisation de clip, BjörkThe White Stripes, Daft punk

     

     

    LE WAX

    L’imprimé ethnique de l’été 2017, tissu traditionnel africain aux coloris vifs et motifs foisonnants  :
    l’Afrique s’installe dans les tendances modes, accessoires et déco.
    Le  soleil brille et t’invite à adopter quelques pièces et partir en voyage !

     

     

    ILLUSTRATEUR
    QUENTIN MONGE

    Direction l’été, des femmes voluptueuses aux corps dénudés ou en maillots, piscines Californiennes,
    bouées flamand rose, ananas et farniente, on plonge dans l’univers acidulé de l’illustrateur Quentin Monge.

    Bercé par le soleil et les plages de St Tropez, Quentin Monge grandit la tête remplie de couleurs.
    Aujourd’hui, les ondes estivales de son enfance influencent son travail.
    Papier et ciseaux, posca ou de la palette graphique, dessins ultra-figuratifs, motifs,
    son univers est minimaliste et léger.

     

     

    STRANGER THINGS SAISON 2

    Soirée d’Haloween, en fond « thriller » la bande annonce de la nouvelle saison donne le ton…
    Angoissante, existante, 80’s (souvenirs de mon enfance entre mes vêtements fluo et ma mini-vague),
    en fond musical « Thriller »… flippant !
    Je trépigne d’impatience en attendant le 27 octobre !